Publicité

Avant le Super Bowl, Trump avait un message pour Taylor Swift et Travis Kelce

Donald Trump, ici le 10 février 2024, continue de régler ses comptes avec Taylor Swift avant le Superbowl.
JULIA NIKHINSON / AFP Donald Trump, ici le 10 février 2024, continue de régler ses comptes avec Taylor Swift avant le Superbowl.

ÉTATS-UNIS - Donald Trump continue de régler ses comptes avec Taylor Swift. À quelques heures du Super Bowl ce dimanche 11 février, l’ex-président américain à nouveau en course pour l’élection de 2024 s’en est pris à la superstar dont l’influence fait saliver les démocrates.

Super Bowl : si Taylor Swift va voir jouer Travis Kelce, ce sera romantique mais pas du tout écologique

« J’ai signé et ai été à l’origine du Music Modernization Act pour Taylor Swift et tous les autres artistes musicaux. Joe Biden n’a rien fait du tout pour Taylor Swift, et ne fera jamais rien », s’est insurgé Donald Trump dans un message posté sur son réseau Truth Social.

Alors qu’il était à la Maison Blanche, le milliardaire a effectivement ratifié en 2018 un texte voté par le Congrès qui permet aux artistes d’être payés plus facilement lorsque leur musique est écoutée sur les plateformes de streaming. C’est la loi la plus importante signée dans ce domaine depuis des décennies, avait affirmé le site spécialisé The Verge.

« Il est impossible qu’elle soutienne Joe Biden l’escroc, le pire président et le plus corrompu de l’Histoire de notre pays, et qu’elle trahisse l’homme qui lui a permis de faire autant d’argent », a renchéri Donald Trump sur Truth Social.

Donald Trump « aime bien » Travis Kelce

Car malgré cette importante législation adoptée par une administration républicaine, Taylor Swift semble plus être encline à soutenir le démocrate Joe Biden, également candidat à la présidentielle. Si elle n’a pas publiquement indiqué ses intentions, c’est en tout cas pour lui que la chanteuse avait voté en 2020.

Les démocrates font tout pour obtenir à nouveau son soutien. Il serait précieux alors que Joe Biden est régulièrement battu dans les sondages où il fait face à Donald Trump, que son impopularité ne cesse de battre des records, et que les doutes persistent quant à sa capacité à être président à 81 ans.

Mais Taylor Swift ne fait pas parler d’elle que pour sa musique. Le couple qu’elle forme avec Travis Kelce, de l’équipe des Chiefs de Kansas City qui joue la finale de football américain ce dimanche, fait couler beaucoup d’encre. Malgré sa colère contre la chanteuse, Donald Trump a d’ailleurs eu un mot pour « son petit ami Travis » que « j’aime bien même s’il est un libéral [c’est-à-dire progressiste et de gauche pour les États-Unis, NDLR], et qu’il me déteste sûrement ! »

Le message peut paraître surprenant. Depuis des semaines, les supporters de Donald Trump affirment que l’histoire d’amour entre Travis Kelce et Taylor Swift n’est qu’un complot, tout comme le résultat du Superbowl. Selon les conservateurs, Kansas City va remporter le match, propulsant un peu plus la relation des deux stars sur le devant de la scène. Par ricochet, poursuivent-ils, Joe Biden va aussi connaître un élan de popularité et être réélu.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Olaf Scholz, le chancelier allemand a retrouvé son sosie aux États-Unis (et les images sont troublantes)

Donald Trump moque l’absence du mari de Nikki Haley dans la campagne alors qu’il est militaire en opération