Publicité

Avant de mourir, ce caméléon subit une impressionnante explosion de couleurs

Une séquence vidéo a capté l'étonnante explosion de couleurs qui précède la mort d'une femelle caméléon. Un phénomène "assez classique" chez ces reptiles, explique un spécialiste.

"Dans ses derniers instants, sa peau éclate de couleurs. Comme pour prononcer ses derniers mots". Une séquence du documentaire "Big Little Journeys : Bloodlines" diffusé sur le réseau américain PBS, a immortalisé les derniers instants d'une femelle caméléon peu de temps après la ponte. Le corps du reptile moribond se pare alors de magnifiques couleurs, puis "s'éteint" définitivement.

"Ce phénomène prend en réalité plusieurs minutes voire plusieurs heures"

Aussi impressionnante que soit cette séquence filmée dans la forêt de Kirindy (Madagascar), elle est authentique, confirme auprès de Sciences et Avenir Olivier Marquis, gestionnaire de la collection reptiles, amphibiens et invertébrés au Parc zoologique de Paris, un établissement du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN). "Les couleurs ne sont pas retouchées ou alors à la marge, assure le spécialiste. Par contre, les images ont été accélérées. Ce phénomène prend en réalité plusieurs minutes, voire plusieurs heures".

Pour mieux le comprendre, il faut avant tout s'intéresser à la physiologie de base permettant le changement de couleur chez les caméléons. Celui-ci "est lié aux déplacements de pigments ou de cristaux présents dans des cellules spécialisées appelées 'chromatophores', détaille le Dr Marquis. Ces éléments colorés sont mobiles et capables de se diffuser ou de se regrouper à l’intérieur des cellules sous l’effet du système nerveux. C'est la superposition des chromatophores et la distribution des pigments à l'intérieur de ceux-ci qui entraînent un changement de couleur. Ce dernier est généralement influencé par l'état émotionnel et physiologique de l'animal".

Un système nerveux altéré

Que se passe-t-il lors des derniers instants de vie du reptile ? "Quand l’animal est en train de mourir, et c’est là une hypothèse de ma part, le système nerveux est altéré ce qui entraîne des mouvements atypiques des pigments dans les chromatophores et donc des changements de couleurs différents de ceux adoptés par l'ani[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi