Publicité

Autour du mystère Kate, les couacs de la communication royale

Derrière chaque ligne, derrière chaque mot, des heures de réflexion, de concertation et de réunions de crise… La communication royale n’est jamais matière à improvisation. Mais elle peut parfois être dépassée. Comme ce 5 mars, quand, sans prévenir, le site du ministère de la Défense britannique annonce la présence de Kate aux répétitions générales de « Trooping the Colour » - la parade militaire qui marque l’anniversaire officiel du souverain -, le 8 juin prochain. La nouvelle est immédiatement reprise : ce serait là le premier engagement officiel de Kate depuis l’opération de la « zone abdominale » qu’elle a subie mi-janvier.

Un imbroglio qui devient une affaire d'État

Machine arrière quelques heures plus tard. Le palais de Kensington – à qui revient de diffuser l’agenda du prince et de la princesse de Galles – ne confirme pas l’information. Pire encore, la petite phrase en question est retirée du site du ministère de la Défense. « L’Armée a agi prématurément, sans même avoir consulté le Palais », assure Rebecca English, « royal watcher » au « Daily Mail ». Alors, au Royaume-Uni, on s’inquiète : cela signifie-t-il que la convalescence de Kate va encore durer de longs mois ? Et que l’on ne l’apercevra même pas pour « Trooping the Colour » ?

À lire aussi Kate : l'hospitalisation qui inquiète l'Angleterre

Pas tout à fait. Si le ministère de la Défense a supprimé l’information, c’est simplement parce qu’il avait outrepassé l’aval du Palais. « Nous avons été t...


Lire la suite sur ParisMatch