Les autorités suisses excluent que Cahuzac ait eu un compte UBS

Les autorités fiscales suisses ont exclu que Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, ait eu, depuis 2006, un compte bancaire à l'UBS à son nom ou à celui d'une société, révèle le "JDD", dimanche 10 février, allant dans le sens des informations révélées par le "Nouvel Observateur" en début de semaine.

Ni titulaire, ni "ayant droit économique" depuis 2006, date butoir de la convention OCDE d'entraide fiscale liant la France à la Suisse, ajoute le "JDD".

La réponse des autorités fédérales a été transmise au ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, qui l'a aussitôt fait suivre au procureur de Paris en charge d'une enquête préliminaire sur les informations de Médiapart, précise le "JDD".

Confiance de Bercy

"Cette réponse transmise par l'UBS via les autorités fédérales suisses et les services fiscaux français dément formellement la possibilité d'un compte", a confié au "JDD" une source administrative à Bercy.

"Imaginer une seconde que les autorités suisses aient pu faire une réponse de complaisance est tout simplement absurde", a insisté la même source.

"Comme moi je connais la vérité, je n'ai aucun doute quant à la nature de la réponse qui a été apportée", avait déclaré mercredi Jérôme Cahuzac après avoir été informé de la remise par la Suisse aux autorités françaises d'un document sur la détention éventuelle d'une compte bancaire en Suisse.

"Je ne me suis jamais senti coupable même si j'ai pu paraître accablé par le soupçon terrible qui pesait sur moi", avait-il ajouté. "Ce n'est pas à moi de dire que je suis (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Les autorités suisses excluent que Cahuzac ait eu un compte UBS
Affaire Cahuzac : l'ex-agent du fisc "surpris" par le document suisse
Cahuzac n'a "aucun doute" sur les infos transmises par la Suisse
Cahuzac : Gonelle aurait remis l'enregistrement à la police
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.