Publicité

En Australie, des pompiers larguent de l’eau des égouts sur une ville par erreur

Alors qu’ils tentaient d’éteindre un feu de brousse, des pompiers asutraliens ont déversé mercredi 7 février des eaux usées sur des habitations (image d’illustration)
Starcevic / Getty Images/iStockphoto Alors qu’ils tentaient d’éteindre un feu de brousse, des pompiers asutraliens ont déversé mercredi 7 février des eaux usées sur des habitations (image d’illustration)

INTERNATIONAL - Une erreur aux conséquences nauséabondes. Alors qu’ils tentaient d’éteindre un feu de brousse dans la ville de Bullsbrook, à une trentaine de kilomètres de la Perth, capitale de l’Australie-Occidentale, des pompiers ont déversé des eaux usées extrêmement proche des habitations.

Le département des services d’incendie et d’urgence (DFES) a expliqué au média australien SBSNews que les bombardiers d’eau avaient malencontreusement puisé dans les mauvais bassins d’une station d’épuration, mercredi 7 février, lors de la lutte contre un incendie qui menaçait des maisons et des écoles.

Conséquence : les habitants de Bullsbrook ont été vivement invités à ne pas manger les légumes ou fruits qu’ils cultivent dans leur jardin, ou encore à ne pas consommer l’eau de leur réservoir. Les autorités ont indiqué que cette recommandation était de rigueur pendant au moins les prochaines « 48 heures ».

Enquête ouverte

Le DFES cherche désormais à savoir pourquoi les bassins n’ont pas été marqués comme zones interdites dans les registres du département, comme il est obligatoire dans cet État, indique The Guardian. Les autorités assurent par ailleurs qu’ « un examen de l’état de toutes les sources d’eau disponibles dans l’État sera effectué. »

Le risque de contamination est « très faible », a toutefois rassuré la ministre de la santé de d’Australie-Occidentale, Amber-Jade Sanderson, car les eaux usées n’ont pas été déversées directement sur les habitations, mais à proximité.

Le Premier ministre d’Australie-Occidentale, Roger Cook, a, quant à lui, annoncé l’ouverture d’une enquête après cet incident. « Notre priorité est d’assurer la sécurité des personnes et d’éteindre les incendies, mais dans une situation d’urgence, il arrive que les choses ne se passent pas toujours comme prévu », a-t-il encore déclaré.

À voir également sur Le HuffPost :

Au Chili, le bilan des violents incendies dépasse les 110 morts

Au Japon, les orques coincées dans les glaces ont pu s’échapper