Sa décoration d'Halloween est jugée trop effrayante, les voisins appellent la police

·1 min de lecture
Une décoration jugée trop réaliste (illustration) (Photo : Getty Images/EyeEm)

Jugée perturbante par des habitants du quartier, l'installation imaginée par une mère de famille et son fils a été enlevée bien avant le 31 octobre.

Le résultat était un peu trop réussi. Après avoir passé plusieurs heures à préparer une décoration d'Halloween originale et faite maison avec son fils, Renee Ryan, une mère de famille résidant à Forbes (Australie), a été forcée de la faire disparaître de son jardin par une plainte du voisinage.

L'installation en question représentait un cadavre empaqueté dans un drap, ligoté et pendu à un arbre. Comme l'explique The Mirror, la mère et son fils avaient utilisé "de la mousse, de la moquette et des sacs poubelle pour construire une forme ressemblant à un corps", avant de ficeler le tout et de l'accrocher dans le jardin, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Les voisins appellent la police

Cette décoration n'a cependant pas été du goût de tout le monde dans le quartier. La police a ainsi rapidement informé Renee qu'elle avait reçu des appels de voisins indisposés par le mannequin morbide. Selon The Mirror, l'un d'entre eux ayant récemment subi le suicide d'un être cher aurait trouvé la mise en scène particulièrement déplacée.

La jeune femme a donc rapidement pris la décision de l'enlever de son jardin et a présenté ses excuses sur Facebook. "Personne ne peut vous dire combien de temps vous devez faire votre deuil, écrit notamment l'Australienne. Encore moins moi. J'espère que vous trouverez le soutien dont vous et vos proches avez besoin dans cette période, afin qu'avec le temps vous puissiez continuer à vivre avec un cœur plein d'amour."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles