Publicité

En Australie, une chaîne photoshope (et sexualise) l’image d’une l’élue et fait scandale

Georgie Purcell a accusé lundi 29 janvier une chaîne de télévision australienne d’avoir photoshopé son image en amplifiant la taille de ses seins.
photo X partagée par Georgie Purcell Georgie Purcell a accusé lundi 29 janvier une chaîne de télévision australienne d’avoir photoshopé son image en amplifiant la taille de ses seins.

INTERNATIONAL - Une erreur de logiciel ? Georgie Purcell, députée de l’État de Victoria, a accusé ce lundi 29 janvier 9News Melbourne d’avoir utilisé une image retouchée sur laquelle ses seins apparaissent plus gros et son ventre est exposé. La chaîne australienne s’est excusée et a imputé cette bévue à « l’automatisation par Photoshop ».

La membre de la chambre haute du parlement de l’État de Victoria a posté sur les réseaux sociaux côte à côte la photo originale et sa version modifiée par 9News Melbourne, comme vous pouvez le voir dans la publication ci-dessous.

Dans la version éditée, diffusée lundi soir, sa robe blanche sans manches est devenue un haut à dos nu et une jupe exposant son ventre, tandis que les dimensions de sa poitrine ont visiblement été augmentées.

Adobe contredit la version de la chaîne

« J’ai enduré beaucoup de choses hier. Mais voir mon corps et ma tenue photoshopés par un média n’était pas au programme », a dénoncé Georgie Purcell sur X. « Je ne peux pas imaginer que cela arrive à un député homme. Que se passe-t-il ? », a-t-elle poursuivi.

Le directeur de 9News Melbourne, Hugh Nailon, a affirmé que le service iconographique de la chaîne avait trouvé une photo en ligne de la parlementaire qui devait être utilisée pour illustrer un article sur la chasse aux canards.

« Comme il est d’usage, l’image a été redimensionnée pour correspondre à nos spécifications », a continué Hugh Nailon. « Au cours de ce processus, l’automatisation par Photoshop a créé une image qui n’était pas conforme au cliché original », a-t-il ajouté, faisant référence au logiciel de retouche photographique d’Adobe, basé aux États-Unis.

« Cela n’a pas respecté les normes éditoriales élevées que nous appliquons et nous nous en excusons sans réserve auprès de Georgie Purcell », a conclu le directeur de la chaîne, évoquant une « erreur graphique ».

La société d’information Adobe a toutefois contredit cette explication. « Toute modification de cette image aurait nécessité une intervention humaine et une approbation », a déclaré un porte-parole d’Adobe dans un communiqué adressé aux médias australiens.

« Réfléchissons au message que cela envoie »

Georgie Purcell a ajouté qu’elle ne pensait pas que la même erreur se serait produite avec une photo de la Première ministre de l’État de Victoria, Jacinta Allan.

« J’imagine que si le logiciel avait craché une photo de Jacinta Allan dans un haut montrant son nombril, ils l’auraient remarqué, mais ce n’est pas le cas avec moi », a-t-elle déploré auprès de la chaîne publique ABC.

La parlementaire a déclaré que l’incident l’avait affectée et « pourrait affecter d’autres femmes encore plus, et que cela ne devrait plus jamais se produire ». « Ce sont des choses qui n’arriveraient jamais à nos collègues masculins », a-t-elle souligné.

La Première ministre de l’Était de Victoria a elle aussi déploré l’incident. « Ce n’est pas une façon de présenter une femme, et encore moins une femme qui occupe une fonction publique, représente une population et participe au discours public tous les jours », a fait savoir Jacinta Allan à la presse. « Réfléchissons au message que cela envoie, en particulier aux jeunes femmes ».

À voir également sur Le HuffPost :

Dans Supergirl, Milly Alcock, star de « House of the Dragon », incarnera la superhéroïne de DC

La princesse Kate Middleton est sortie de l’hôpital mais l’opération qu’elle a subie reste un mystère