Australie: Attaque "terroriste" dans une rue de Melbourne, un mort

1 / 2

ATTAQUE "TERRORISTE" DANS UNE RUE DE MELBOURNE, UN MORT

Un homme a mis le feu à un pickup rempli de bonbonnes de gaz vendredi dans une rue commerçante de Melbourne, dans le sud de l'Australie, avant de sortir de son véhicule et de poignarder trois passants, dont l'un est décédé, rapportent les autorités qui considèrent l'attaque comme terroriste. /Photo prise le 9 novembre 2018/REUTERS/AAP/James Ross

SYDNEY/MELBOURNE (Reuters) - Un homme a mis le feu à un pickup rempli de bonbonnes de gaz vendredi dans une rue commerçante de Melbourne, dans le sud de l'Australie, avant de sortir de son véhicule et de poignarder trois passants, dont l'un est décédé, rapportent les autorités qui considèrent l'attaque comme terroriste.

L'agresseur, d'origine somalienne, a été mortellement blessé par la police.

Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué l'attaque dans un communiqué diffusé par son organe de propagande, Amaq, sans toutefois apporter la moindre preuve de son implication.

L'EI s'était déjà attribué la responsabilité d'un incident à Melbourne l'an dernier, durant lequel un homme également originaire de Somalie avait été tué par la police après avoir pris une femme en otage.

L'agresseur de vendredi a mis le feu à son pickup sur Bourke Street, dans le centre-ville, peu avant l'heure de pointe de la fin de journée mais les bonbonnes n'ont pas explosé et l'incendie a été éteint au bout d'une dizaine de minutes, a précisé la police.

Le conducteur du véhicule s'était pendant ce temps-là attaqué à trois hommes avec une arme blanche. Il a alors été "neutralisé" par deux policiers arrivés sur place. Il est décédé après son arrivée à l'hôpital, a déclaré à la presse le commissaire Graham Ashton de la police de l'Etat de Victoria.

Une de ses victimes a succombé à ses blessures sur les lieux et deux autres sont "soignées pour des plaies par arme blanche", a précisé la police.

Des vidéos amateurs diffusées sur Twitter et à la télévision montrent un homme qui agite un couteau devant deux policiers. L'un d'eux ouvre le feu et l'homme s'effondre en se tenant la poitrine.

L'Australie est en état d'alerte maximale aux attentats depuis l'attaque d'un café de Sydney en 2014, craignant notamment le retour de djihadistes partis combattre au Proche-Orient.

Le travail des services de renseignement a permis de déjouer une douzaine d'attentats, selon les autorités, dont un projet d'attaque dans le centre de Melbourne à Noël en 2016.

Le quartier de Melbourne où s'est déroulée l'attaque de vendredi a été bouclé et la police a annoncé que les mesures de sécurité allaient être renforcées pour tous les évènements publics qui se dérouleront ce week-end.


(Tom Westbrook à SYDNEY et Sonali Paul in MELBOURNE; Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)