Y aura-t-il assez de profs pour enseigner les maths au lycée à la rentrée prochaine?

Une professeure de mathématiques au lycée Mirail à Bordeaux le 20 mars 2017. - MEHDI FEDOUACH / AFP
Une professeure de mathématiques au lycée Mirail à Bordeaux le 20 mars 2017. - MEHDI FEDOUACH / AFP

Le chiffre inquiète, et fait craindre un déficit de professeurs de mathématiques à la rentrée scolaire. Cette année, seuls 816 candidats ont été déclarés admissibles au Capes de mathématiques - le concours qui permet d'enseigner dans les collèges et les lycées - sur les 1035 postes ouverts. Un chiffre bien en deçà des besoins, qui risque d'être encore plus faible à l'issue des épreuves orales que les candidats doivent encore passer.

Au ministère de l'Éducation nationale, le directeur de l'enseignement scolaire Édouard Geffray a tenté mercredi de calmer les inquiétudes.

"Il n'y aura pas de déficit de professeurs à la rentrée dans les classes", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse, comme le rapporte Libération.

Une réforme du concours

La baisse parmi les candidats admissibles cette année est selon lui "mécanique", liée à la réforme du concours enseignant. Jusqu'à l'année dernière, les étudiants professeurs le passaient à l'issue de leur première année de master.

Dorénavant, le concours a lieu après la deuxième année de master. Résultat, les étudiants de M1 ne peuvent cette année passer le concours, et parmi les étudiants de M2, beaucoup s'y sont déjà soumis l'année dernière. "Cela nous amène à une baisse mécanique, mais cela était anticipé", a assuré Édouard Geffray.

"On savait qu'il y aurait moins de candidats. Les étudiants qui tentent le concours cette année sont à la fois moins nombreux et plus fragiles sur le plan académique, puisque les meilleurs ont déjà été reçus lors de leur premier essai", assure au Monde Alain Frugière, directeur de l'Institut national supérieur du professorat et de l'éducation de Paris.

Une heure et demie supplémentaire à la rentrée

Mais le contexte inquiète. La réforme du baccalauréat avait supprimé les maths du tronc commun, devenue uniquement un enseignement de spécialité. Mais face aux effets négatifs de la mesure, et notamment la baisse drastique du nombre de lycéennes choisissant cette matière, le gouvernement a depuis rétropédalé.

"Ce que nous allons faire et c’est un engagement du président de la République, c’est mettre plus de mathématiques dans le tronc commun. Vous avez deux heures d’enseignement scientifique dans le tronc commun, on y rajoutera probablement, et c’est un engagement du président, une heure et demie", a indiqué Jean-Michel Blanquer sur RTL mercredi. 876450610001_6305806697112

Cette heure et demie de maths supplémentaire pour tous les lycéens signifie un besoin accru de professeurs. Le ministère l'évalue à "un peu moins de 350 équivalents temps plein".

"Nous avons de la réserve au niveau national en équivalents temps plein et une réserve en heures supplémentaires qui permet de largement aborder cette nécessité", jure Édouard Geffray. Le gouvernement va-t-il massivement avoir recours aux contractuels? "Nous avons beaucoup moins de contractuels aujourd'hui en maths qu'il y a trois ans et beaucoup plus de fonctionnaires", continue Édouard Geffray.

Un concours bradé?

Face au manque de personnel, les syndicats enseignants alertent sur le risque de voir admis des candidats n'ayant pas le niveau requis pour réussir le concours. "Dans certaines académies, on risque de se retrouver en difficulté pour la rentrée. Les correcteurs nous ont parfois alertés sur le niveau des candidats, en affirmant qu'ils avaient dû baisser la barre d'admissibilité de plusieurs points", déclare au Monde Guislaine David, du syndicat SNUipp-FSU.

"On recrute des professeurs compétents", balaie Édouard Geffray, qui déclare que la situation est normale dans 90% des académies française, à l'exception des trois académies parisiennes, qui bénéficient d'une "attention particulière".

Mais les mathématiques ne sont pas les seules à être concernées par ce déficit de professeurs. Cette année, sur les 215 postes ouverts pour le Capes d'allemand, seulement 83 candidats ont été déclarés admissibles.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles