Le député Aurélien Taché perturbe une représentation de théâtre

Aurélien Taché, le 10 septembre 2018.
GUILLAUME SOUVANT / AFP Aurélien Taché, le 10 septembre 2018.

POLITIQUE - Aurélien Taché, spectateur dissipé. Au théâtre Lepic à Paris mardi 6 décembre, le député écologiste « totalement saoul » a « profondément perturbé la représentation» de la pièce Lettres à Anne, dénonce le metteur en scène Benjamin Guillard qui l’a épinglé sur les réseaux sociaux.

En deux tweets, Benjamin Guillard décrit un député « parlant fort, applaudissant de manière absurde, invectivant le comédien jusqu’à ce que ce dernier s’interrompe et lui demande de sortir ». « Il a ensuite lamentablement menacé le régisseur de représailles. Pour qui vous prenez-vous Aurélien Taché ? Dans quel monde vivez-vous ? », ajoute le metteur en scène.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Contactée par le service CheckNews de Libération, l’actrice Marie-Clotilde Ramos-Ibanez présente à la représentation confirme. Elle raconte un échange entre le comédien Patrick Mille et le député, qu’elle n’avait pas identifié au départ : « L’acteur lui a demandé ce qu’il voulait, et l’homme a alors bruyamment dit ’Je voulais vous saluer’. Patrick Mille lui a ensuite demandé de sortir. L’homme a alors dit ’Vous allez entendre parler de moi, je suis un député socialiste’ et a quitté la salle », raconte-t-elle.

Aurélien Taché récuse les accusations sur son état d’ébriété

Auprès de Libération, Aurélien Taché confirme sa présence au théâtre mais relativise : « J’ai applaudi, et donc j’ai un peu naïvement perturbé la représentation. Et au même moment un téléphone a sonné, ce qui a contribué au brouhaha. Ensuite j’ai voulu applaudir sans faire de bruit, en agitant les mains. Ce que l’acteur n’a pas compris, et il m’a donc demandé de sortir. Ce que j’ai fait ! Certes en râlant, en disant que c’était inadmissible, mais je suis sorti », relate l’élu du Val-d’Oise, pour qui la scène « a duré deux minutes ».

L’acteur en question, Patrick Mille estime lui qu’« on peut même en rire : la scène s’est déroulée alors que je jouais Mitterrand dans un congrès agité du parti socialiste». Aurélien Taché « n’était pas violent, et il est sorti quand je lui ai demandé », précise-t-il.

Le député écologiste réfute par ailleurs les « accusations » du metteur en scène Benjamin Guillard sur son état d’ébriété. « Je sortais simplement d’un dîner où j’avais bu un verre ou deux avant », se défend-il. Avant qu’Aurélien Taché ne s’explique, la cheffe des écologistes à l’Assemblée nationale avait jugé « inacceptable » la scène décrite par Benjamin Guillard. « Nous avons un règlement intérieur dans notre groupe », rappelle Cyrielle Chatelain, interrogée par Le Figaro. Elle n’a pas fermé la porte à « des sanctions éventuelles » contre son collègue.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi