Publicité

Aujourd'hui, c'est l'une des plus grandes stars du cinéma ! Avez-vous reconnu qui apporte cette lettre à James Coburn ?

Columbia Pictures
Columbia Pictures

Au cours de sa longue et florissante carrière, il a tour à tour revêtu la veste et le holster de Han Solo dans la saga Star Wars, le célèbre chapeau d'Indiana Jones, le long manteau de l'inspecteur Rick Deckard dans le Los Angeles pluvieux de Blade Runner, la combinaison pénitentiaire de Richard Kimble dans Le Fugitif, et même le costume du président des Etats-Unis dans Air Force One.

Aujourd'hui âgé de 81 ans, alors qu'on a récemment pu le voir à l'affiche de l'excellente série 1923 aux côtés d'Helen Mirren, Harrison Ford compte sans le moindre doute parmi les acteurs les plus populaires et les plus prestigieux de l'histoire d'Hollywood.

Mais comme la plupart des monstres sacrés qui figurent aujourd'hui parmi les piliers du cinéma, Harrison Ford a lui aussi débuté sa carrière en tant que simple figurant. Il y a aujourd'hui 57 ans, plus d'une décennie avant de se voir offrir par George Lucas le rôle qui allait bouleverser sa carrière, il hasardait ainsi ses tout premiers pas sur la scène d'Hollywood en gravitant autour d'autres monuments.

Dès sa première scène devant les caméras, en 1966, dans le drame policier Un truand de Bernard Girard, on pouvait en effet voir un tout jeune Harrison Ford porter une missive (et même donner la réplique !) à James Coburn, qui incarnait le protagoniste du long métrage.

Lire la suite sur AlloCiné

Avez-vous reconnu Jean-Claude Van Damme dans cette scène de danse, au début des années 80 ?

Aujourd'hui, tout le monde le connaît ! Savez-vous qui est ce jeune garçon sur son vélo ?

Minority Report sur Arte : les prédictions du film existent désormais dans la réalité !

Ce soir en famille : sorti il y a plus de 60 ans, ce Disney touche à la perfection

Ce soir à la télé : un conte de Noël avec des frites ? Ça existe !

"Je ne la remercierai jamais assez" : le jour où Sharon Stone a payé le salaire de Leonardo DiCaprio de sa poche