Publicité

Audiences : Quel bilan pour "Bienvenue au monastère", la télé-réalité catholique de C8 ?

La bande-annonce de
La bande-annonce de "Bienvenue au monastère" sur C8. - ©Augustin Detienne/C8

C8 a achevé, ce vendredi 9 février 2024, la diffusion du programme dans lequel six personnalités, coupées du monde, ont fait voeu de silence une semaine pleine.

Le final n'a pas fait grand bruit. C8 a achevé, ce vendredi 9 février 2024, la diffusion en prime time de "Bienvenue au monastère". Dans cette émission mêlant télé-réalité et religion – un oxymore ? – six personnalités, coupées du monde, ont participé pendant une semaine à une retraite spirituelle et silencieuse au sein du couvent de Corbara en Corse. Ils étaient accompagnés dans cette expérience par frère Beaudouin et soeur Catherine, représentants de deux communautés décriées.

À LIRE AUSSI : Agressions sexuelles, dérives sectaires... : "Bienvenue au monastère" sur C8 met en avant des communautés catholiques au lourd passé

Moins de 3% du public au rendez-vous chaque vendredi

Ce vendredi, l'expérience a donc touché à sa fin pour Clara Morgane, Simon Castaldi, Paul El Kharrat, Fabienne Carat, Jean-Marc Généreux et Delphine Wespiser. Seulement 474.000 téléspectateurs ont découvert, entre 21h14 et 22h18, si oui ou non "les retraitants ont rencontré Dieu", dixit l'animatrice et voix-off du programme Alessandra Martines. Cela représentait hier soir 2,5% du public âgé de quatre ans et plus et 5,2% des Femmes responsables des achats âgées de moins de 50 ans (FRDA-50).

En moyenne et en audience veille, les six épisodes du programme décrié ont convaincu en moyenne 514.000 téléspectateurs, soit 2,8% du public âgé de quatre ans et...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : "Les bronzés font du ski" et TF1 écrasent la concurrence, Benoît Magimel souffre sur France 2, "Zone interdite" faible sur M6
Coupe d'Afrique des nations 2024 : W9 déprogramme en dernière minute son prime de ce dimanche soir pour diffuser en clair la finale
"Eurovision" 2024 : La chanson "La Zorra", choisie pour représenter l'Espagne, au coeur d'une vive polémique