Au Royaume-Uni, une vague de froid intense s’installe dans le sud du pays

MÉTÉO - Le Royaume-Uni connaît une vague de froid particulièrement intense depuis plusieurs jours, avec des températures négatives qui ne sont pas sans conséquences sur le quotidien des Britanniques. Déjà frappé par le blizzard en décembre 2022, le pays rencontre de nouvelles conditions climatiques difficiles obligeant la Health Security Agency à étendre l’alerte de froid niveau III lancée au début du mois jusqu’au vendredi 27 janvier.

Le Met Office, le service national britannique de météorologie, a enregistré -9,8 degrés la nuit du 22 janvier dans le Sufolk, à l’est de l’Angleterre. La nuit la plus froide qu’ait connu le comté depuis une décennie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Par ailleurs, un brouillard givrant a provoqué l’annulation d’une dizaine de vols à l’aéroport d’Heathrow lundi 23 janvier. 33 arrivées de la compagnie British Airways en provenance des villes comme Paris, Berlin, Manchester ou encore Édimbourg ont été supprimées. Certains passagers sont restés bloqués dans les avions jusqu’à une heure après l’atterrissage.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un froid qui devrait durer

C’est toute la partie sud du pays qui est impactée comme le précise Le Met Office à l’agence de presse PA : « Nous avons un temps plutôt nuageux, humide mais doux en Irlande du Nord, en Écosse et dans l’extrême nord-ouest de l’Angleterre mardi 24 janvier ». Le nord de l’Écosse a échappé aux températures glaciales, son thermomètre affichait 10 degrés ce week-end, contrastant avec l’aéroport d’Heathrow qui a enregistré sa nuit la plus froide depuis décembre 2010 et la nuit de janvier la plus fraîche depuis 1987.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Face à ces températures glaciales qui devraient perdurer jusqu’à la fin de la semaine, le maire de Londres Sadiq Khan a lancé ce mardi 24 janvier une alerte à la pollution atmosphérique. La capitale a également rencontré des difficultés sur les rails. La société de trains Network Rail a enregistré plusieurs retards en gares à cause de la glace présente sur les voies.

Cet épisode de froid devrait malheureusement durer. Les cartes météorologiques du Met Office n’annoncent pas de répit et voient le pays recouvert de neige la première semaine de février. En attente de jours meilleurs, les Britanniques sont pour l’heure invités à rester le plus possible chez eux.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi