Au moins 52 policiers et conscrits tués dans l'ouest de l'Egypte

LE CAIRE (Reuters) - Au moins 52 policiers et conscrits égyptiens ont été tués et six autres blessés dans le désert libyque, dans l'ouest de l'Egypte, au cours d'une opération contre un repaire d'islamistes armés présumés, a-t-on appris auprès de trois sources proches des services de sécurité.

Le ministère de l'Intérieur a publié un communiqué sur l'opération menée vendredi mais n'a pas fourni pour l'instant de bilan. Selon les sources proches des services de sécurité, au moins 23 des 52 tués sont des policiers et les autres victimes sont des conscrits.

Selon les sources sécuritaires, les policiers s'étaient rendus dans cette région isolée pour vérifier un renseignement sur la présence dans une maison de huit militants du groupe Hasm, organisation responsable de plusieurs attaques contre des magistrats et des policiers l'an dernier au Caire.

Pendant cette opération, un convoi composé de quatre SUV et d'un véhicule du ministère de l'Intérieur est tombé dans une embuscade tendue par les islamistes qui ont fait exploser des bombes à son passage et l'ont attaqué au lance-roquettes, a dit un responsable des services de sécurité de Guizeh.

Les autorités égyptiennes accusent le groupe Hasm d'être le bras armé des Frères musulmans, organisation qui a été interdite en 2013. La confrérie dément cette accusation. Le groupe Hasm a revendiqué plusieurs attaques dans la région du Caire, qui ont visé des magistrats et des policiers.

(Ahmed Mohamed Hassan; Pierre Sérisier, Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles