Publicité

Au Mexique, le périple de la girafe Benito déplacée de zoo en zoo touche à sa fin

ANIMAUX - Elle s’appelle Benito, elle a seulement trois ans mais la vie l’a déjà mise à dure épreuve. Mais un avenir différent s’ouvre à cette girafe mâle. Ce dimanche 21 janvier a marqué le début d’une nouvelle aventure pour lui : un voyage de 2 000 km à travers le Mexique vers son nouveau foyer, un parc safari dans la ville de Puebla.

La vie sexuelle de ce marsupial est si intense qu’elle finit en film d’horreur

Pour les défenseurs des animaux qui ont réclamé une meilleure vie pour la girafe, la lutte n’a pas été simple. Suite à une mobilisation de plusieurs mois mettant en cause les conditions de vie pénibles de l’animal, l’affaire est remontée aux autorités nationales. Un juge a finalement décrété la nécessité d’un transfert comme mesure de protection pour la santé de la girafe, comme le raconte notre vidéo en tête d’article.

Tout a commencé en mai 2023, quand Benito a dû quitter son zoo dans l’État de Sinaloa sur la côte ouest du Mexique, où il habitait avec un couple de girafes. Selon les gardiens, il risquait d’être attaqué par le mâle du couple, qui pouvait devenir jaloux du plus jeune. Ils ont alors décidé de le déplacer vers Ciudad Juárez.

Des conditions de vie intenables pour une girafe

Mais si Benito a été initialement accueilli comme la mascotte de la ville, le parc zoologique s’est montré très vite inadapté pour un tel animal. La pauvre girafe vivait coincée dans un petit enclos du zoo de la ville dans le nord du Mexique, où les températures peuvent atteindre −15 °C l’hiver et 40 °C l’été. En plus des variations de température, elle vivait toute seule, loin de ses frères et sœurs, avec très peu pour s’occuper. Et pour s’alimenter, seulement quelques petits arbres à sa disposition.

Ces conditions de vie très dures ont suscité la colère des militants qui ont réclamé son transfert dans une zone plus chaude du pays. Modesto, la girafe qui avait vécu dans le même parc avant Benito, était décédé l’année dernière pour les mêmes raisons.

Après des semaines d’incertitude, le Bureau fédéral de protection de la nature (Profepa) a finalement confirmé que Benito serait transféré dans un grand parc animalier dans l’État de Puebla, plus central et avec un climat plus favorable. Ici, il pourra vivre avec sept autres girafes, dans un lieu reproduisant leur habitat naturel.

Après un contrôle médical, son très long voyage qui doit durer 50 heures a commencé. Les activistes l’ont salué très chaleureusement. « Nous t’aimons », ont-ils crié avant que le conteneur renfermant Benito ne soit positionné sur le camion.

À voir également sur Le HuffPost :

Orques au Marineland : la justice interdit leur déplacement depuis Antibes vers l’étranger

Protection des dauphins : les pêcheurs du golfe de Gascogne contraints de rester un mois à quai