Publicité

Au Japon, les orques coincées dans les glaces ont pu s’échapper

ANIMAUX - Elles ont pu s’échapper. Ce mardi 6 février, la télévision japonaise montrait les images d’une dizaine d’orques luttant pour leur survie, coincées dans les glaces au large de l’île d’Hokkaido, au nord du Japon. Leur situation semblait critique, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Les mammifères, serrés les uns contre les autres au milieu de l’embâcle, tentaient tant bien que mal de maintenir leur tête hors de l’eau. En moyenne, une orque peut retenir sa respiration pendant une quinzaine de minutes.

Au vu de la situation, les gardes-côtes japonais ont tenté d’apporter leur aide. En vain, comme l’expliquait le correspondant du Guardian dans un article. « Nous n’avons aucun autre choix que d’attendre que la glace se brise et qu’ils puissent s’échapper », ont-ils expliqué à la télévision japonaise. L’absence de vent cet hiver aurait mené à un embâcle de glace plus important que d’habitude au large de l’île d’Hokkaido.

Ce n’est pas la première fois que des orques se retrouvent ainsi coincées dans le parc national de la péninsule de Shiretoko, enregistrée au patrimoine mondial de l’Unesco pour sa grande biodiversité. En 2005, plusieurs spécimens avaient péri dans des circonstances similaires.

Une zone de tension entre la Russie et le Japon

Cette fois-ci, le drame a été évité sans aide humaine. Les cétacés ont réussi à se frayer un chemin entre les morceaux de glace, selon les autorités de la ville de Rausu, qui ont constaté mercredi soir que le groupe avait disparu. « Nous pensons qu’ils ont pu s’échapper en toute sécurité », a déclaré un responsable de la commune, selon des propos rapportés par l’Associated Press.

Une bonne nouvelle, car rien n’indique que les autorités japonaises seraient intervenues pour leur venir en aide. En effet, bien que les baleines piégées étaient dans les eaux japonaises, elles se situaient à proximité d’une île disputée par le Japon et la Russie. Ce mercredi 7 février dernier, à l’occasion de la Journée annuelle du Territoire du Nord, le Japon a d’ailleurs renouvelé sa demande de restitution des îles sous contrôle russe.

Ce différend remonte à la fin de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, l’Union soviétique a conquis plusieurs îles qui appartenaient au Japon. Le sujet reste aujourd’hui sur la table, et a empêché la ratification d’un traité de paix entrer les deux pays. Le statut quo demeure, alors que Moscou a mis fin aux négociations avec Tokyo après les sanctions japonaises faisant suite à l’invasion russe en Ukraine.

À voir également sur Le HuffPost :

À Cannes, des dizaines de cadavres de chats découverts dans une « maison de l’horreur »

Wildlife Photographer of the Year : la photo gagnante du prix du public a un double message