Publicité

Au Japon, l'ours "ninja", prédateur de vaches laitières, a été abattu après quatre ans de traque

L'ours "ninja" OSO18, traqué pour ses attaques sur le bétail à Hokkaido, a été abattu. Une affaire qui souligne les tensions entre la faune sauvage et les habitants de cette île japonaise.

OSO18 était son nom de code. Mais les médias l'avait surnommé "ninja", en référence à son aptitude à se dissimuler. Cet ours brun de l'île de Hokkaido, au Nord du Japon, était traqué depuis quatre ans, en raison des attaques qu'il menait régulièrement sur les vaches. Il a été récemment abattu, ont annoncé mardi 22 août 2023 les autorités locales. "Un ours brun a été abattu le 30 juillet et diverses analyses, dont des tests ADN, ont permis de confirmer qu'il s'agissait de OSO18", le nom de code de cet animal, a déclaré à l'AFP Tadayoshi Takeda, un membre des autorités départementales de Hokkaido.

Un ours activement recherché parce qu'il s'en prenait aux vaches laitières

OSO18 mesurait environ deux mètres de haut. Il était activement recherché depuis qu'il avait commencé en 2019 à s'en prendre à des vaches laitières. Au total, il est soupçonné d'avoir agressé 66 bovins dont environ la moitié ont succombé à leurs blessures. Selon la chaîne de télévision publique japonaise NHK, qui comme d'autres médias nippons se passionnait pour la traque de ce plantigrade et les mystères qui l'entouraient, OSO18 était aussi surnommé "ninja" pour sa capacité à éviter les humains et à déjouer leurs pièges.

Lire aussiCryptobiose : deux nématodes sortent de 46.000 ans de sommeil

Le nombre d'ours abattus dans la grande île de Hokkaido a atteint un nombre record

Environ 11.700 ours bruns vivent dans la grande île de Hokkaido selon les estimations des autorités locales, et leur population est en augmentation. Ils s'attaquent rarement aux humains, mais les agriculteurs et éleveurs de Hokkaido leur reprochent de causer fréquemment des dégâts sur leurs cultures et d'attaquer le bétail. Sur l'exercice annuel 2021/22 (clos le 31 mars 2022), 1.056 ours avaient été abattus à Hokkaido, un record depuis des décennies.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi