Au G7, le retour de l'entente cordiale

·2 min de lecture

Pour son premier voyage en Europe, Joe Biden a mis en œuvre son slogan « America is back ». À Carbis Bay, les Sept ont multiplié les signaux forts : don d’un milliard de vaccins au monde, impôt mondial de 15 % sur les bénéfices des multinationales. Dialogue de sourds en revanche entre Boris Johnson et Emmanuel Macron sur les conséquences du Brexit. Joe Biden « l’Irlandais » a diplomatiquement botté en touche.

Rien de tel qu’un bon vin pour célébrer l’amitié retrouvée entre la France et les États-Unis. Prévoyant, Emmanuel Macron était sûr de son coup en offrant à Joe Biden pour leur première rencontre une bouteille de côte-rôtie. Une façon de tourner la page des « années difficiles », expression du chef de l’État pour qualifier l’imprévisible Donald Trump et effacer le lourd contentieux sur les barrières douanières qui pesait notamment… sur les vins français. Dans les Cornouailles britanniques pour le G7, comme à Bruxelles pour le sommet de l’Otan (lundi) et celui entre l’Union européenne et les États-Unis à Bruxelles (mardi), ce fut le show… Biden.

Lire aussi:Emmanuel et Brigitte Macron, leur G7 en images

Dès l’ouverture de ce premier G7 en présentiel (celui de 2020 avait dû être annulé en raison du Covid), Emmanuel Macron s’est accaparé le président américain. On l’a vu l’entourer affectueusement de son bras en parcourant la plage de Carbis Bay. Oubliés, les gestes barrières… Le lendemain, les deux dirigeants ont profité de leur tête-à-tête pour afficher leur idylle naissante. Ils se sont laissés aller à une longue poignée de main, comme pour faire oublier celle, aux allures de bras de fer, qu’avaient échangé en d’autres temps le Français et le viril Donald Trump. Dans ce sommet marqué du large sourire de la Reine, l’ambiance était, de l’avis de tous les participants, « détendue ». Joe Biden a salué l’épouse d’Emmanuel Macron d’un simple « Bonjour Brigitte, je suis le mari de Jill », évocateur du légendaire « je suis le mari de Jackie » prononcé par JFK à Paris, en 1961. Éclat de rire garanti.

Lire aussi: Le G7 en Cornouailles en quinze photos emblématiques

Disponible et accessible, le président américain a surpris la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles