Publicité

Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz en images

Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz avec Alicia Vikander accompagnée de son mari Michael Fassbender
Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz avec Alicia Vikander accompagnée de son mari Michael Fassbender

FESTIVAL DE CANNES - La reine a fait son entrée sur le tapis rouge du Festival de Cannes. Ce dimanche 21 mai était présenté le dernier film de Karim Aïnouz, Firebrand ( Le Jeu de la reine), en présence d’Alicia Vikander, qui interprète le rôle principal et de Jude Law. L’actrice était également accompagnée de son mari Michael Fassbender.

Celle qui interprète le rôle de la reine d’Angleterre Catherine Parr, dernière épouse du roi Henri VIII, était vêtue d’une robe Louis Vuitton pour son retour sur la Croisette.

Elle a pris le temps de signer des autographes et de saluer ses fans.

En haut des marches, la présidente du Festival de Cannes Iris Knobloch a accueilli l’équipe du film avant sa diffusion en avant-première.

Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz en images
Au Festival de Cannes, la montée des marches du film « Firebrand » de Karim Aïnouz en images

Et du beau monde les attendait dans la salle de projection : Michelle Yeoh, Naomi Campbell, Carla Bruni, Marion Cotillard, Cécile de France, Irina Shayk ou encore Gigi Hadid.

Irina Shayk Lors de la montée des marches de « Firebrand »
Irina Shayk Lors de la montée des marches de « Firebrand »
Carla Bruni lors de la montée des marches de « Firebrand »
Carla Bruni lors de la montée des marches de « Firebrand »

La survivante Catherine Parr

La dynastie Tudor a été une source d’inspiration infinie pour le grand et le petit écran, mais très peu évoquent, comme Firebrand, le sort de Catherine Parr, sixième et dernière épouse du roi Henry VIII.

Elle va ainsi tenter de survivre dans un monde périlleux alors que les précédentes épouses du monarque ont toutes été répudiées ou décapitées.

« Elle était une femme extrêmement intelligente (...) qui a survécu à un tyran. Je ne peux pas imaginer ce que ça a été pour elle », affirme à l’AFP l’actrice suédoise, connue pour avoir joué un androïde dans Ex Machina.

Elle a par ailleurs confié que le jeu de Jude Law, qui incarne le roi, était tellement impressionnant qu’elle a été marquée par les scènes où le roi « rôde autour » d’elle ou la regarde différemment, plutôt que les scènes violentes.

À voir également sur Le HuffPost :

Festival de Cannes : Amber Heard à l’honneur grâce à l’équipe du « Ravissement »

Le cinéma français, mauvais élève de la révolution MeToo ?