Publicité

Au Chili, plus de 100 morts dans de terribles incendies, des milliers d’hectares réduits en cendres

Le bilan ne cesse de s’alourdir. Au moins 112 personnes sont décédées dans les incendies qui ravagent la région de Valparaíso dans le centre du Chili depuis ce vendredi 2 février. Un bilan effroyable, qui « va augmenter de manière significative », a tristement averti le président Gabriel Boric dimanche 4 février.

« C’est la plus grande tragédie que nous ayons connue depuis le tremblement de terre de 2010 », avait aussi déploré le chef de l’État chilien, faisant référence au séisme de magnitude 8,8 qui avait été suivi d’un tsunami, le 27 février 2010. Plus de 500 personnes avaient perdu la vie dans la catastrophe.

Des renforts pour lutter contre les flammes

Ce lundi, des images de désolation accompagnent ce bilan meurtrier toujours provisoire. Des quartiers résidentiels ont été entièrement dévastés, des milliers de voitures sont calcinées… Au total, pas moins de 43 000 hectares ont fini en poussière et 6 000 habitations ont été ravagées par les flammes, ajoutent les autorités.

À lire aussi En Californie, une violente tempête hivernale provoque l’état d’urgence

Selon le service national de prévention et de réponse aux catastrophes (Senapred), 1 400 pompiers et 1 300 volontaires vont prêter main-forte aux secours déjà mobilisés contre les incendies dans le centre et le sud du pays.


Lire la suite sur ParisMatch