Publicité

Attention, la façon dont vous consultez votre téléphone pourrait endommager gravement votre cou

Nous avons de plus en plus les yeux rivés sur nos téléphones portables, un phénomène qui s'est accentué depuis la pandémie. D’après une étude publiée en 2021 par la société spécialisée dans l'analyse de données mobiles App Annie, les Français dotés d’un appareil Android passeraient en moyenne 3 h 30 sur leur téléphone portable. La France se classe ainsi à la quinzième place des pays les plus connectés, juste derrière l’Argentine et devant l’Allemagne. Force est de reconnaître aussi que nous sommes de plus en plus, constamment, sollicités. Notifications intempestives, réseaux sociaux, messageries instantanées, applications... Nos téléphones portables envahissent notre quotidien, jusqu'à impacter notre santé.

Au premier rang des troubles physiques les plus inconfortables, figure le "text-neck", ce syndrome qui englobe toutes les maladies cervicales liées à l'utilisation intensive du téléphone portable. Pour la kinésithérapeute Gwénaëlle Dargnies, auteure de "Votre dos vous remerciera", la cervicalgie, ces douleurs vives siégeant au niveau du coup, peut effectivement être liée "à une consultation abusive du téléphone portable, des tablettes et des écrans de manière générale. Le corps n’aime pas l’immobilité !", explique-t-elle à Doctissimo. Sur le long terme, la position inclinée de la tête peut entraîner des tensions ou des contractures musculaires mais aussi des déplacements vertébraux au niveau des cervicales. "La tête d'un être humain pèse en moyenne entre 4,5 et 5,5 kg ; ni le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour trouver le sommeil, la plupart des gens écoutent… de la K-pop !
Cancer du sein : il pourrait bientôt être dépisté grâce à une simple empreinte digitale
Cancer : un nouveau médicament bloquerait la croissance des tumeurs
Voici quatre habitudes à prendre pour mieux vous réveiller le matin, selon des chercheurs
Voici la quantité d'exercice que vous devez faire pour "compenser" une journée assise selon les scientifiques