Publicité

Attentat en Russie : ces intox qui veulent faire croire que Kiev serait impliqué dans l’attaque

Après l’attentat du 22 mars au Crocus City Hall dans la banlieue de Moscou, le gouvernement russe continue d’insister sur une possible implication de l’Ukraine dans l’attaque, bien que celle-ci ait été revendiquée par le groupe État islamique. Cette thèse est alimentée sur les réseaux sociaux par de nombreux comptes pro-Kremlin, images à l’appui, dans le cadre d’une campagne de désinformation dirigée contre l’Ukraine.

La vérification en bref :

  • Quelques heures après l’attaque terroriste du 22 mars 2024, l’une des principales chaînes de télévision russes, NTV, a diffusé une vidéo semblant montrer un haut responsable ukrainien qui confirmerait l’implication de Kiev dans l’attentat. Mais la vidéo est un "deepfake".

  • Une photo des personnes suspectées d’avoir organisé l’attentat à côté du drapeau du groupe État islamique a été reprise par des comptes qui affirment que les terroristes ne seraient pas réellement musulmans, car ils pointent leur index gauche, et non droit, vers le drapeau. Mais cet argument est infondé car il existe d’autres images de terroristes de ce groupe dans la même position.

  • Des comptes pro-Kremlin ont partagé la vidéo d’un minivan blanc retrouvé près du lieu de l’attaque en prétendant qu’il s’agissait d’un véhicule ukrainien utilisé par les terroristes. Mais la plaque d’immatriculation est en fait biélorusse.

Le détail de la vérification :

Attention à ce "deepfake" qui met en scène l’Ukrainien Oleksiy Danilov

Mais le clip diffusé par la télévision russe est en fait un montage de deux interviews diffusées par les médias ukrainiens quelques jours avant l’attentat.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24