Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : deux amis de Le Pen en lien avec l'islamiste Sefrioui

·1 min de lecture

Le Rassemblement national considère-t-il vraiment l'islamisme radical comme un ennemi? Deux proches de Marine Le Pen, Axel Loustau et Frédéric Chatillon, se sont affichés au côté d'Abdelhakim Sefrioui, l'islamiste mis en examen et écroué pour avoir lancé la campagne sur les réseaux sociaux qui a provoqué l'assassinat de Samuel Paty. Les trois hommes apparaissent sur une vidéo du 10 janvier 2009, mise en ligne sur le compte Dailymotion du collectif Cheikh Yassine, le groupuscule de Sefrioui, après une manifestation à Paris contre une opération menée par Israël dans la bande de Gaza.

Parmi une foule entonnant un verset du Coran

Les images montrent Loustau et Chatillon parmi une foule entonnant… un verset du Coran. Le premier, conseiller régional (RN) d'Île-de-France, était chargé des finances de la campagne présidentielle de Marine Le Pen en 2017. Le second a été le principal prestataire pour la communication du parti – ce qui lui a valu d'être condamné par la justice dans l'affaire des kits de campagne. Tous accompagnent l'humoriste Dieudonné, que l'on voit discuter avec Sefrioui. Puis Dieudonné prononce devant eux un discours, juché sur un camion sono du collectif Cheikh Yassine, avant que Nelly Leboucher, l'épouse de Sefrioui, le remercie de dénoncer le "génocide des Palestiniens".

Sollicités par le JDD, les deux proches de Marine LePen admettent avoir participé à la marche. Mais Loustau assure n'avoir "pas eu connaissance" de l'existence de Sefrioui et de son groupuscule – ...


Lire la suite sur LeJDD