Publicité

Attentat à Paris: le suspect assume et revendique son geste en garde à vue

INFO BFMTV - Selon une source proche de l'enquête, Armand R., a justifié son action en réaction à la persécution des musulmans dans le monde.

Comme l'a appris BFMTV ce lundi d'une source proche de l'enquête, Armand R., principal suspect dans l'attentat qui a fait un mort a Paris samedi soir, assume et revendique son geste lors de sa garde à vue. Il justifie son action en réaction à la persécution des musulmans dans le monde.

Selon cette même source, l'individu apparaît froid, désincarné et clinique par rapport à ces actes. À ce stade de l'enquête, tout laisse penser qu'il a agi seul.

Deux blessés

Armand R., Franco-Iranien de 26 ans, a été interpellé après l'attaque qui a causé la mort d'un jeune touriste germano-philippin et blessé deux autres personnes, samedi vers 21H30 à proximité du pont de Bir-Hakeim (XVe arrondissement), à quelques mois des Jeux olympiques d'été dans la capitale (26 juillet-11 août).

Quatre personnes - l'auteur présumé, des membres de sa famille et de son entourage - étaient toujours en garde à vue lundi matin, a-t-on appris auprès du parquet antiterroriste.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la mère du suspect avait indiqué en octobre à la police qu'elle s'inquiétait pour son fils, voyant qu'il "se repliait sur lui-même", a rapporté dimanche le procureur antiterroriste Jean-François Ricard.

Les services de police avaient alors tenté de le faire examiner par un médecin et hospitaliser d'office, chose finalement impossible en l'absence de troubles, selon une source proche du dossier.

Sa mère, en outre, ne voulait pas demander son hospitalisation forcée. Quelques jours après son signalement, elle avait assuré qu'il "allait mieux", toujours d'après la même source.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attentat près de la tour Eiffel: le suspect signalé par sa mère fin octobre