Publicité

Attentat à Moscou : trois nouveaux suspects interpellés

Attentat à Moscou : trois nouveaux suspects interpellés

Les assaillants ont été interpellés alors qu’ils tentaient, selon les autorités russes, de fuir vers l’Ukraine. Kyiv a démenti toute implication dans cette attaque.

De son côté, Bruxelles met en garde Moscou contre toute tentative d'instrumentaliser ce drame pour intensifier sa guerre en Ukraine.

"Nous appelons le gouvernement russe à ne pas utiliser ces attaques terroristes à Moscou comme prétexte ou comme motivation pour intensifier son agression illégale contre l'Ukraine, à ne pas s'en servir comme prétexte pour accroître les répressions internes, comme le fait le régime russe", a déclaré Peter Stano, le porte-parole de la Commission européenne.

L’attentat, revendiqué par l’Etat Islamique a ravivé les craintes, notamment en France. Dimanche, le gouvernement a annoncé relever le plan Vigipirate à son niveau le plus élevé. 4 000 militaires supplémentaires seront également mobilisés dans le cadre de l’opération Sentinelle.

L’Italie va elle aussi prendre des mesures de sécurité supplémentaires pour protéger les lieux sensibles.

Le jour du drame, le Conseil de Sécurité de l’ONU avait condamné cet attentat qui a fait au moins 137 morts. Ce lundi, à la demande de la Russie, les membres du Conseil de Sécurité ont observé une minute de silence en mémoire aux victimes.

Certaines des personnes présentes dans la salle de concert ce jour-là ont eu la vie sauve grâce à deux adolescents, qui travaillaient dans les vestiaires. Ils ont réussi à évacuer des dizaines de spectateurs en panique vers la sortie. Un courage, qui leur a valu des récompenses de la part des autorités russes.