Publicité

Attaques en Israël: le Hamas diffuse une vidéo d'une otage franco-israélienne enlevée au festival de musique

La famille de la jeune femme a confirmé qu'il s'agissait bien de Mia Schem, enlevée aux premières heures de la journée de samedi 7 octobre. Elle est blessée au niveau du bras et dit être bien traitée par ses ravisseurs.

Un rare signe de vie. Lundi, le Hamas, qui a perpétré les attaques terroristes sur le sol israélien le 7 octobre passé a diffusé une vidéo d'une des otages capturés ce jour-là. Dans ce document, la femme - qui est soignée au bras par un travailleur médical non identifié - se présente comme étant Mia Schem, âgée de 21 ans. Elle demande à être rendue à sa famille aussi vite que possible.

"S'il vous plaît, faites-moi sortir d'ici le plus vite possible", dit-elle face à la caméra, assurant également être bien traitée par ses ravisseurs.

Un représentant de la famille, qui fait partie d'un groupe de familles franco-israéliennes qui ont appelé le président Emmanuel Macron à aider à la libération de leurs proches, a confirmé son identité à l'agence de presse Reuters.

Auprès de France 24, sa mère, Keren Schem, explique que la jeune femme se trouvait au festival de musique visé par le Hamas aux premières heures de son attaque lorsqu'elle a été enlevée. Elle aurait envoyé un message à un ami avant de ne plus donner de nouvelles.

"Ils nous tirent dessus. S’il te plaît, viens nous sauver!", a-t-elle alors écrit.

Auprès de nos confrères de RMC, Keren Schem, la mère de Mia, évoque "un grand soulagement" à la vue de cette vidéo, mais reste inquiète pour l'avenir.

"Je supplie le monde de ramener mon bébé à la maison. On ne pourra pas se reposer tant que tous les citoyens ne seront pas rentrés chez eux. Ils ne devraient pas être à Gaza", ajoute-t-elle.

199 otages

L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué être en contact permanent avec la famille Schem, qualifiant le Hamas d'"organisation terroriste meurtrière". Elle ajoute utiliser "tous les renseignements et toutes les mesures opérationnelles" pour obtenir le retour des otages.

Au moins 199 Israéliens et ressortissants étrangers ont été capturés par les militants du Hamas et retenus en otage depuis l'attaque du groupe islamiste, qui a fait 1.300 morts, soit la plus meurtrière en une journée depuis la création d'Israël il y a 75 ans.

Dans un message vidéo diffusé lundi, le porte-parole des brigades Al Qassam présente le groupe de "détenus de différentes nationalités" comme des "invités". "Nous cherchons à les protéger", a ajouté Abou Obeida, assurant que les non-Israéliens seraient libérés lorsque les "circonstances sur le terrain le permettront".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Israël prévient que la guerre sera longue, Gaza court à la "catastrophe humanitaire"