Publicité

Attaques du Hamas : l'armée israélienne dévoile des images insoutenables, le récit de notre reporter

L'armée israélienne a convié près de 150 journalistes internationaux, dont BFMTV, pour visionner de nombreuses vidéos des attaques du Hamas en Israël le 7 octobre dernier pour "montrer la barbarie" de l'organisation terroriste.

43 minutes d'horreur absolue. Ce lundi 23 octobre, l'armée israélienne a envoyé une invitation à près de 150 journalistes internationaux afin d'organiser une séance de visionnage qu'elle assure nécessaire pour montrer "la barbarie" du Hamas.

Ces images, que BFMTV a pu consulter, ont grandement affecté les journalistes présents. Elles ont intégralement été prises le 7 octobre dernier via des Go-Pro attachées sur les combattants du Hamas, de la vidéosurveillance à l'entrée des kibboutz ou encore des dashcams - des caméras embarquées dans certains véhicules.

On y voit très nettement des assaillants franchir la frontière de Gaza et tirer sur absolument tout ce qu'ils voient: les femmes, les enfants, les hommes, les personnes âgées et également les animaux.

Des scènes marquantes

Au sein des trois quarts d'heure de vidéos, une scène restera à vie dans la mémoire des journalistes: un père avec ses deux enfants qui, entendant les roquettes siffler au-dessus de son village, se réfugient dans l'abri anti-aérien. Un groupe de terroristes arrive alors et lance une grenade à l'intérieur de l'abri. On voit le père se jeter sur la grenade pour essayer de protéger ses enfants. Il meurt sur le coup.

Dans d'autres extraits de ce condensé d'horreur, on aperçoit des terroristes s'acharner pour essayer de décapiter un homme, un corps sans vie qui gît sur le sol. Sont également montrés des personnes brûlées, des cadavres d'enfants, des traces de sang absolument partout, etc.

L'armée israélienne a également révélé des conversations Whatsapp audio où des membres du Hamas appellent leurs proches, fiers et exaltés. L'un d'entre eux dit: 'Maman, j'ai tué dix juifs, c'est génial!'"

Dans la foulée, le porte-parole de l'armée israélienne Daniel Hagari a justifié ce visionnage en mettant en avant le fait que l'État hébreu "se battait contre la barbarie". Interrogé sur le délai d'intervention de l'armée dans certains kibboutz, Daniel Hagari a simplement répondu: "Nous avons échoué."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Gaza pilonnée par Israël, appels à une trêve humanitaire