Publicité

Attaques du Hamas: Élisabeth Borne soutient le droit d'Israël à "se défendre face au terrorisme"

Les soutiens au gouvernement israélien et à sa population se multiplient sur les bancs du gouvernement. Après Emmanuel Macron ce mardi matin depuis Hambourg (Allemagne), au tour d'Élisabeth Borne lors d'une séance à l'Assemblée nationale consacrée aux attaques du Hamas en Israël.

Face à ces "attaques odieuses, inacceptables", la Première ministre assure se tenir "à leurs côtés" et elle l'affirme: "Israël a le droit de se défendre face au terrorisme".

"Face à la barbarie des attaques terroristes, personne ne peut lui dénier ce droit", ajoute-t-elle en faisant le lien avec le combat mené contre Daesh. "Ces drames ont un retentissement particulier en France, notre pays connaît trop bien le prix et les souffrances du terrorisme".

"Tout mettre en œuvre pour éviter l'escalade"

La cheffe de l'État promet que le gouvernement va "tout mettre en œuvre pour éviter l'escalade et éviter l'embrasement de la région" car "tous les civils doivent être protégés et le droit international respecté".

Une manière pour Élisabeth Borne de répondre au président des députés communistes, André Chassaigne, qui lui avait demandé de "condamner l'opération vengeresse" israélienne en cours à Gaza. L'armée israélienne a lancé un siège total sur la zone qui ne reçoit plus d'eau et de nourriture et n'est plus approvisionné ni en gaz ni en électricité.

"La diplomatie est à l'œuvre", déclare la Première ministre.

Elle a été applaudie à la fin de son intervention sur tous les bancs, sauf ceux de LFI et du Rassemblement national.

Article original publié sur BFMTV.com