Attaque à Nice: Castex assure que "la République ne faiblira pas, la République n’abdiquera pas"

Hugo Septier
·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 29 octobre 2020 - AFP / Bertrand Guay
Le Premier ministre Jean Castex, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 29 octobre 2020 - AFP / Bertrand Guay

Quelques heures après l'attaque dans une église à Nice qui a fait trois morts, les hommages se multiplient. Devant le Sénat, c'est le Premier ministre Jean Castex qui a exprimé "au nom du gouvernement, (ses) plus profondes condoléances aux familles et aux proches des victimes."

Lors de son discours, l'homme fort de Matignon a également assuré que les libertés fondamentales étaient vivement attaquées en France depuis plusieurs semaines.

"Le 16 octobre avec le meurtre de Samuel Paty, c’est la liberté d’expression et d’enseigner qui était prise pour cible. Aujourd’hui avec les victimes de Nice, c’est la liberté de culte et, au-delà, la liberté de conscience qui sont attaquées", assure-t-il encore.

Plan vigipirate relevé

Pour autant, Jean Castex a tenu à envoyer un message fort "la République ne faiblira pas, la République n’abdiquera pas", a-t-il martelé, indiquant que le président de la République avait convoqué pour vendredi "un conseil de défense et de sécurité nationale", et que le plan vigipirate avait été porté "au niveau urgence attentat" sur l'ensemble du territoire.

"La vie démocratique que certains souhaitent abattre doit plus que jamais suivre son cours", a-t-il conclu, appelant à "faire corps" face à "la double épreuve qui nous frappe (qui) est totalement inédite."

Article original publié sur BFMTV.com