Une attaque à la machette fait 10 morts dans l'est de la RDC

par Erikas Mwisi Kambale
·1 min de lecture

par Erikas Mwisi Kambale

BENI, République démocratique du Congo (Reuters) - Des islamistes présumés ont attaqué un village de l'est de la République démocratique du Congo, tuant 10 habitants à la machette et en enlevant plusieurs autres, ont rapporté les autorités locales et un témoin.

L'attaque s'est produite vendredi soir dans le village de Mabule, à environ 25 km au sud-est de Beni.

"Ils ont tué 10 personnes ici sans la moindre raison", a dit Muhindo Mbela, qui a survécu au massacre.

On ignore qui sont les auteurs de cette attaque, attribuée par les autorités aux Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe originaire de l'Ouganda actif depuis les années 1990 dans l'est de la RDC.

"Ils ont tout simplement achevé les victimes à la machette", a dit Mambo Kitambala, membre d'une organisation locale de défense des droits de l'homme.

L'administrateur de la région de Beni, Donat Kibwana, a confirmé "l'attaque contre le village de Mabule par des hommes armés que nous avons identifiés comme des ADF".

L'organisation Etat islamique a revendiqué par le passé des attaques attribuées aux ADF. Les experts de l'Onu n'ont toutefois établi aucun lien direct entre les deux groupes.

(Erikas Mwisi Kambale; Version française Bertrand Boucey)