Publicité

Attaque à l'arme blanche à Paris : trois blessés, un suspect interpellé

Attaque à l'arme blanche à Paris : trois blessés, un suspect interpellé

L'attaque à l’arme blanche, qui a fait trois blessés ce samedi matin en gare de Lyon, ne semble pas pour l'instant ressembler à un acte terroriste, a déclaré le préfet de police de Paris Laurent Nunez, précisant que le suspect "manifestement, souffre de troubles psychiatriques".

L'assaillant est de nationalité malienne et était "en situation régulière en Italie depuis 2016, avec un titre émis en 2019 tout à fait valable" selon les documents remis aux enquêteurs.

L'homme, âgé de 32 ans, a déclaré "spontanément" souffrir de "troubles psychiatriques" et des médicaments ont été retrouvés sur lui, a ajouté le préfet de police lors d'un point-presse en gare de Lyon.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur s'est attaqué à trois voyageurs "au moyen d'un couteau et d'un marteau".

L'une des victimes est "un blessé grave" dont l'état s'est "stabilisé" mais "son pronostic vital demeure engagé", a précisé Laurent Nunez, contrairement à ce qu'ont affirmé dans un premier temps des sources policières.

Deux autres personnes ont été blessées légèrement et une quatrième est en état de choc.

Une enquête pour tentative de meurtre a été ouverte et confiée à la police judiciaire. Quant au parquet national antiterroriste, il demeure en observation.

Le préfet de police a indiqué que l'enquête se concentrait sur les éléments contenus dans le téléphone de l'assaillant, sur son parcours en Italie, et sur ses déclarations à l'issue de quoi la piste terroriste pourra ou non être écartée.

Interpellation à Lyon

Les quotidiens Le Parisien et Le Figaro rapportent par ailleurs ce samedi qu'à Lyon, la police a dû intervenir en urgence pour interpeller un homme qui menaçait des patients avec un couteau.

L' individu, âgé de 28 ans, a été interpellé sans faire de blessés. Fiché S pour radicalisation, l'homme était était suivi dans un établissement psychiatrique lyonnais mais aurait cessé son traitement récemment.