Attaque à l'arc en Norvège: le suspect est un Danois converti à l'islam soupçonné de radicalisation

·2 min de lecture

Au lendemain d'une attaque meurtrière à l'arc en Norvège, la police a partiellement levé le voile jeudi sur l'auteur présumé. 

Au lendemain d'une attaque inédite et meurtrière à l'arc à Kongsberg, la police norvégienne a partiellement levé le voile jeudi sur l'auteur présumé, un Danois de 37 ans résidant dans cette ville du sud-est de la Norvège. Cinq personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans cette attaque qui a choqué le paisible royaume scandinave, déjà meurtri par deux attentats d'extrême droite au cours de la dernière décennie. La police norvégienne a présenté jeudi l'auteur présumé comme étant converti à l'islam avec lequel elle avait été en contact dans le passé pour des "craintes de radicalisation". "Il y a eu des craintes liées à une radicalisation précédemment", a dit un responsable de la police norvégienne, Ole Bredrup Saeverud, lors d'un point de presse. Ces craintes, qui ont donné lieu à un suivi, remontent à 2020 et avant, a-t-il précisé.

Interpellé peu de temps après les faits, il s'agit d'un ressortissant danois résidant à Kongsberg, petite ville d'environ 25.000 habitants à environ 80 kilomètres à l'ouest d'Oslo, a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Nous avons décidé de confirmer cette information car beaucoup de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux autour de l'auteur de l'attaque, certaines [mettant en cause] des personnes n'ayant aucun lien avec les actes graves commis", a-t-elle expliqué. Entendu par les enquêteurs dans la nuit, il doit être présenté devant un juge dans la journée en vue de son placement en détention provisoire.

Selon son avocat, Fredrik Neumann, le suspect se montre coopératif. "Il s'explique en détails et il parle et coopère bien avec la police", a-t-il déclaré à la presse. Selon TV2, il a reconnu les faits. Toujours selon la chaîne, le suspect est un homme qui s'est converti à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles