Publicité

Attaque à Annecy: le suspect a été interpellé 4 minutes après le premier appel à la police

Attaque à Annecy: le suspect a été interpellé 4 minutes après le premier appel à la police

Une intervention particulièrement rapide. Les policiers mobilisés sur les lieux de l'attaque au couteau qui a fait six blessés dont quatre enfants dans un parc d'Annecy ce jeudi ont interpellé le suspect quatre minutes après avoir été appelés.

Premier appel à 9h41, interpellation à 9h45

Le premier appel aux policiers a été passé à 9h41 et 14 secondes, selon les heures relevées sur l'enregistreur de la salle de commandement de la police à Annecy. Un deuxième appel a suivi dans la foulée à 9h41 et 21 secondes.

L'intervention de la police a été déclenchée à 9h41 et 36 secondes alors que le centre d'appel recevait un troisième signalement. Le suspect a été interpellé à 9h45 et 24 secondes par des policiers présents à proximité du parc et mobilisés pour cette intervention. L'homme a depuis été placé en garde à vue.

Les victimes sont deux adultes et quatre enfants de moins de trois ans. Les quatre enfants et un des adultes sont en urgence absolue. Deux des enfants et un des adultes ont leur pronostic vital engagé. Un témoin de l'attaque a affirmé sur BFMTV que le suspect "s'attaquait clairement aux bébés car il y avait plusieurs adultes autour".

Un réfugié syrien de 31 ans

Le suspect, Abdalmasih H., est un homme de 31 ans de nationalité syrienne, qui bénéficiait d'un statut de réfugié et qui était rentré légalement en France en 2022. Il y avait fait une demande d'asile, refusée car il a acquis le statut de réfugié politique en Suède entre temps. L'homme est marié à une femme suédoise et père d'un enfant de trois ans.

Son nom n'apparaît dans aucun fichier de police dans le monde. Aucun antécédent psychologique ne lui est connu. Dans le dossier appuyant cette demande d'asile en France, il s'est dit "chrétien de Syrie". Selon une source policière, il portait une croix et un livre de prière chrétien sur lui lorsqu'il a été interpellé.

Article original publié sur BFMTV.com