Atomic Blonde : Charlize Theron en mode énervée (Critique)

·1 min de lecture

Depuis Mad Max : Fury Road et Fast & Furious 8, dans lequel elle jouait une vilaine au volant d’autres bolides, l’ancien mannequin Charlize Theron a orienté sa carrière vers les films d’action musclés. Oubliez Jason Bourne ou James Bond ! Après Wonder Woman, Atomic Blonde illustre avec éclat qu'en matière de castagnes, les femmes peuvent en remontrer aux hommes !

Dans Atomic Blonde, l’égérie Dior, oscarisée pour Monster en 2004, interprète de nouveau une femme puissante. Cette femme, c'est Lorraine Broughton, espionne du MI6, envoyée en Allemagne pour enquêter sur la mort d’un agent infiltré – qui fut accessoirement son amant – et retrouver au passage une liste d’agents doubles qui a disparu dans la nature. Son contact à Berlin, un dénommé Percival (James McAvoy), va lui servir de guide dans la capitale. Charlize Theron se révèle très convaincante en femme fatale. Une expression à prendre cette fois au pied de la lettre !

La bonne idée de ce thriller est de situer son action à la fin des années 1980, à quelques jours de la chute du mur, ce qui nous replonge dans la guerre froide que se livraient la CIA et le KGB. Sur fond de hits de l’époque (Queen, David Bowie, Depeche Mode…), le film livre des scènes d’action très visuelles (il est tiré du roman graphique The Coldest City) signées par l’ex-cascadeur David Leitch, réalisateur de John Wick et bientôt Deadpool 2. Son ahurissant plan-séquence dans l’escalier d’un immeuble, où Charlize Theron se lance, avec une brutalité inouïe, dans (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Frédérique Bel : sexy en jupe en cuir, elle fête sa "dernière soirée avant la fin du monde"
Tarek Boudali : en immersion avec la police pour son nouveau film, un voleur le reconnaît !
OSS 117 - Alerte rouge en Afrique noire : découvrez le premier teaser ! (VIDEO)
Anthony Delon : "Tu me manques", son émouvante photo de famille en hommage à son parrain décédé
L'acteur Thomas Jefferson Byrd abattu de deux balles en pleine rue