Publicité

Athènes envahie par d'épais nuages de poussière et de sable du Sahara

Athènes envahie par des nuages de poussières, le 27 mars 2024 (Angelos TZORTZINIS)
Athènes envahie par des nuages de poussières, le 27 mars 2024 (Angelos TZORTZINIS)

Athènes est envahie par d'épais nuages de poussière et de sable provenant du désert du Sahara et d'Afrique du Nord depuis mercredi, un phénomène qui s'accompagne de températures particulièrement élevées.

Le phénomène devrait se dissiper à partir de vendredi matin, d'après les prévisions météorologiques.

"Au printemps (mars-avril), les cyclones Sharav, se déplaçant vers l'est le long de la côte nord-africaine, transportent de la poussière vers l'est de la Méditerranée. Une tempête de sable typique d'une portée de 200 kilomètres transporte de 20 à 30 millions de tonnes de poussières, parfois jusqu'à 100 millions", précise sur le réseau social X le directeur des services météorologiques grecs Theodoros Kolydas.

La capitale est régulièrement touchée par ces tempêtes de sable mais cette année cela s'accompagne de températures particulièrement élevées, rendant l'atmosphère irrespirable.

Le 27 mars, 25,3°C a été enregistré au centre d'Athènes, un record depuis mars 2009, et en Crète les températures ont même atteint 32°C, ont souligné les services météorologiques grecs.

L'Union des pneumologues de Grèce a recommandé aux groupes de la population les plus vulnérables, particulièrement aux personnes souffrant d'asthme, d'éviter "les mouvements inutiles et les sports en plein air pendant les heures où les concentrations de poussière sont les plus élevées".

"Les poussières africaines transportent des particules qui peuvent s'intégrer au pollen, aux bactéries et aux champignons, créant un mélange hautement toxique et dangereux pour le corps humain et notamment pour le système respiratoire", met en garde l'association.

mr/neo