Publicité

Les astronautes passent leur temps à vomir en rentrant sur Terre

Le retour sur Terre est très brutal pour les astronautes. Thomas Pesquet raconte dans son livre comment il a été pris de nausées incessantes juste après l’atterrissage à la fin de sa première mission.

Avant, pendant, après : un voyage dans l’espace, c’est toujours éprouvant pour le corps. Quand ils s’entraînent, les astronautes risquent de perdre leurs ongles. Pour partir dans l’espace, ils et elles doivent passer par un lavement intestinal. Une fois là-haut, leur cerveau se dilate. Et, au retour, les ennuis continuent. Reprendre brutalement contact avec l’environnement terrestre, c’est notamment avoir la nausée en permanence.

Le Français Thomas Pesquet, qui a vécu à deux reprises 6 mois de mission dans la Station spatiale internationale (ISS), le raconte lui-même. Dans son autobiographie Ma vie sans gravité, publiée le 18 octobre 2023, l’astronaute n’épargne pas au lecteur les détails plus ou moins glorieux de la vie en apesanteur.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs. Ce contenu est fourni par TikTok.
Pour pouvoir le visualiser, vous devez accepter l’usage étant opéré par TikTok avec vos données qui pourront être utilisées pour les finalités suivantes : vous permettre de visualiser et de partager des contenus avec des médias sociaux,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Thomas Pesquet de retour sur Terre en 2017. // Source : ESA/CORVAJA Stéphane, 2017