AstraZeneca : la HAS confirme un autre vaccin en 2e dose pour les moins de 55 ans

Source AFP
·1 min de lecture
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré que les moins de 55 ans ayant reçu une première dose d’AstraZeneca contre le Covid-19 devraient avoir leur deuxième dose avec un autre vaccin.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré que les moins de 55 ans ayant reçu une première dose d’AstraZeneca contre le Covid-19 devraient avoir leur deuxième dose avec un autre vaccin.

Les moins de 55 ans vaccinés contre le Covid-19 avec une première dose d'AstraZeneca auront leur deuxième avec un autre vaccin, Pfizer ou Moderna, a annoncé la Haute Autorité de santé (HAS), ce vendredi 9 avril. Cette décision concerne 533 000 personnes en France, selon la HAS, qui avait suspendu le vaccin AstraZeneca pour les moins de 55 ans le 19 mars, en raison de rares cas de thromboses repérés en Europe. Auparavant, certaines personnes, notamment des soignants, avaient reçu une première dose de ce vaccin injecté depuis le début du mois de février.

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait déjà déclaré que les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca contre le Covid-19 devraient avoir leur deuxième dose avec un autre vaccin. « Ce sera confirmé normalement aujourd'hui, c'est totalement logique », avait-il dit, en soulignant toutefois que l'annonce officielle revenait à la Haute Autorité de santé (HAS).

À LIRE AUSSICovid-19 : les médecins face à la peur du vaccin AstraZeneca

Une action cohérente, selon Olivier Véran

Depuis le début du mois de février, « près de 600 000 Français », notamment des soignants, ont reçu une première dose de ce vaccin. « Je fais partie de cette population », a par ailleurs rappelé Olivier Véran, 41 ans, qui avait été vacciné le 8 février en sa qualité de neurologue de formation.

« Il est tout à fait cohérent de dire ?On ne recommande pas le vaccin AstraZeneca aux moins de 55 ans en a [...] Lire la suite