Publicité

Les assurances-vie et livrets A concernés par la taxation des rentes ? Le gouvernement répond « fake news »

Les assurances-vie et livrets A concernés par la taxation des rentes ? Le gouvernement répond « fake news ».
DENIS CHARLET / AFP Les assurances-vie et livrets A concernés par la taxation des rentes ? Le gouvernement répond « fake news ».

POLITIQUE - Taxer les rentes oui, mais pas question de toucher à toutes. La porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot a démenti, ce mercredi 3 avril, des rumeurs concernant une possible taxation du livret A et de l’assurance-vie afin de limiter le niveau du déficit public et d’atteindre l’objectif de 3 % d’ici 2027.

Déficit public : quand la communication de Gabriel Attal et Bruno Le Maire part en dérapage incontrôlé

À l’issue du Conseil des ministres, Prisca Thevenot a tenu à faire une « minute anti-fake news » au cours de laquelle elle a catégoriquement réfuté tout projet de taxes de ces deux épargnes des Français. « Non il n’est pas question de toucher aux assurances-vie et aux livrets A », a-t-elle martelé, pas plus qu’il n’est question d’augmenter les impôts et de supprimer les APL – deux points déjà démentis par plusieurs ministres.

La veille, le Premier ministre et chef de la majorité Gabriel Attal a annoncé à ses troupes le lancement d’une « mission » pour « faire des propositions sur la taxation des rentes, d’ici à juin ». Elle sera conduite par Jean-René Cazeneuve, rapporteur du budget, « avec un représentant de chaque groupe ». Nadia Hai représentera Renaissance, Jean-Paul Mattei le MoDem et un autre député qui n’a pas encore été désigné le groupe Horizons, a-t-il précisé.

Mais il n’a nullement été question de cibler le livret A ou les assurances-vie, comme l’a relayé à tort le compte X (ex-Twitter) d’actualités Cerfia. Une information ensuite reprise par certaines figures de l’extrême droite, dont Stanislas Rigault, président du mouvement de jeunesse du parti Reconquête ! d’Éric Zemmour.

« On ne touchera ni au livret A, ni à l’assurance-vie »

Avant la porte-parole du gouvernement, la députée Renaissance Nadia Hai a donc réagi sur X pour dénoncer une fausse information. « Pas du tout ! Les revenus d’épargne ne sont pas visés », écrit-elle. Dans la foulée, l’entourage de Gabriel Attal a aussi démenti auprès de La Dépêche du Midi. « On ne touchera ni au livret A, ni à l’assurance-vie », assure-t-on.

Le Premier ministre a rappelé que le gouvernement donnera d’ici mi-avril « la trajectoire qui permettra d’atteindre les 3 % en 2027 » et que « fin juin, comme tous les ans, on dira comment on y arrive, avec les recettes, et donc les conclusions de cette mission, mais aussi avec les dépenses, et notamment les économies structurantes et intelligentes ».

De manière générale, « c’est important de garder notre cohérence et ne pas se laisser intoxiquer par les oppositions qui laisseraient croire que nous n’avons pas de boussole », a souligné le Premier ministre en fustigeant « les faiseurs de malheurs incapables de prendre des initiatives ».

À voir également sur Le HuffPost :

Réforme de l’assurance chômage : pourquoi le gouvernement tient tant à cette mesure aux résultats incertains

Les Républicains lancent une commission d’enquête sur les causes du déficit