Publicité

Assurance auto : des disparités de prix énormes entre les régions

Le prix de l’assurance automobile diffère selon la région où vous habitez. L’écart est parfois spectaculaire.

Assurance auto : de 503 à 771 euros par an, d’énormes disparités entre les régions

La voiture coûte de plus en plus cher au quotidien. Entre l’envolée des prix des carburants, les frais de réparation et l’assurance automobile, le budget alloué à son véhicule pèse de plus en plus lourd. Et ce n’est pas près de s’arranger à en croire l’étude annuelle d’Assurland relayée par Le Parisien. Le coût moyen d’une assurance auto dépassait 650€ par an en 2023, en hausse de 3,3% par rapport à 2022. Les disparités de tarifs entre certaines régions sont spectaculaires.

268 euros d’écart entre l’Île-de-France et la Bretagne

Les automobilistes les plus mal lotis habitent en Île-de-France avec une prime annuelle qui s’élève à 771€. La facture s’envole à cause de la Seine-Saint-Denis ou le Val-de-Marne où la prime s’élève à plus de 800€ par an contre 601€ à Paris. Assurer sa voiture en région PACA coûte aussi très cher, la prime grimpe à 733€, soit une mensualité de 61€ à digérer. Il s’agit des deux seules régions à afficher un tarif supérieur à 700€. Les assurés doivent s’acquitter d’une prime de 667€ en Auvergne-Rhône-Alpes, 656€ dans les Hauts-de-France ou 602€ en Occitanie. Les automobilistes bretons peuvent s’estimer heureux, la prime moyenne s’élève à 503 €.

De tels écarts de prix s’expliquent aisément. "Il y a une corrélation étroite entre les tarifs de l’assurance automobile et les statistiques sur les vols de voitures", justifie auprès du Parisien Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurland. En 2022, l’Île-de-France arrivait en tête des régions les plus touchées par le vol, devant Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes. Le même podium que celui des prix les plus élevés.

À LIRE AUSSI >> Assurance auto : 3 règles à suivre pour réduire la facture

D’après les statistiques de l’Office national interministériel de la sécurité routière, les accidents graves non mortels sont aussi plus nombreux dans ces régions. Une raison supplémentaire pour demander encore plus d’argent aux automobilistes.

VIDÉO - Un Thaïlandais s'accroche à une voiture pour empêcher sa femme de divorcer