Publicité

Assurance auto : vous devriez garder le mémo dans la boîte à gants !

Il sera bien sûr toujours obligatoire d’assurer son véhicule. Mais, rappelle Ouest-France, il ne sera en revanche plus obligatoire de l’afficher sur son pare-brise, par le biais du traditionnel macaron vert, et ce dès le lundi 1er avril. Cela fait suite à une annonce datée de l’été 2023. «C’est une simplification concrète et efficace. C’est moins de paperasse pour les Français et c’est aussi plus écologique», a ainsi applaudi le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire. Selon ses services à Bercy, l’impact écologique de ces cartes vertes était dramatique.

Leur impression et leur envoi représentaient chaque année 1 200 tonnes de CO2 et 50 millions de documents papier. L’intérêt, jusqu’ici, était surtout de faciliter les contrôles des forces de police et de gendarmerie. Mais désormais, elles pourront consulter le fichier des véhicules assurés (FVA), déjà à leur disposition depuis de nombreuses années, et dans lequel les informations sont renseignées directement par les assureurs. Un secteur de l’assurance qui garantit une fiabilité de l’outil proche des 100%.

Néanmoins, pour les plus soucieux ou réfractaires à la numérisation, les compagnies fourniront un «Mémo véhicule assuré», en version numérique ou imprimée. Notamment pour s’y retrouver en cas de dommage : «C’est un moment où il sera pratique d’avoir un récapitulatif du contrat», résume ainsi Mathieu Godart, directeur général de l’assureur AXA, qui explique avoir «surtout cherché à rassurer [ses] assurés face à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des Zoe et des Megane rappelées dans toute la France pour un risque d'incendie
La Golf de Volkswagen se fait moins chère pour son 50e anniversaire
Visite chez Renault : Bruno Le Maire lance son opération séduction
Carburant : vous pouvez obtenir 100 euros chez TotalEnergies, mais dépêchez-vous !
Autoroute : attention à cette nouvelle arnaque à la dépanneuse