Assouplissement. En Allemagne aussi, certaines régions lèvent ​l’obligation du port du masque à ​l’école

·1 min de lecture

En France, les élèves de primaire peuvent depuis ce lundi 4 octobre tomber le masque dans 47 départements. Face à une situation sanitaire relativement maîtrisée, certaines régions allemandes ont décidé d’aller plus loin, en levant l’obligation pour une classe d’âge bien plus large.

Après la Sarre, la Bavière et la ville de Berlin lèvent elles aussi ce lundi 4 octobre l’obligation du port du masque à l’école, sous certaines conditions. Dans la capitale allemande, les jeunes de primaire et de sixième peuvent désormais venir en classe le visage découvert, assure la radio Rundfunk Berlin-Brandenburg, sur son site internet. En Bavière, tous les élèves, quels que soient leur âge et niveau scolaire, sont concernés par une mesure similaire.

La décision de lever l’obligation, prise à la suite de la baisse du taux d’incidence du Covid-19 dans ces deux régions, est vue par beaucoup comme “un pas de plus vers le retour à la normale”, d’après le média berlinois.

À lire aussi: Écoles. Quarantaines et tests Covid : le casse-tête de la rentrée des classes allemande

Contrairement à la France, où un protocole national adaptable est en place, l’Allemagne laisse une grande latitude à ses différents Länder pour gérer la crise sanitaire. Jusqu’à présent, peu d’entre eux avaient allégé les restrictions dans les écoles, par peur de vagues de contagions dans les classes.

Pétition pour le port du masque

Comme dans l’Hexagone, “la suppression du port du masque obligatoire à l’école a suscité des critiques [outre-Rhin]”, remarque Rundfunk Berlin-Brandenbourg. À Berlin, une pétition contre la mesure a rassemblé 1 500

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles