Publicité

Assistants d’eurodéputés : François Bayrou relaxé en justice

Le président du parti centriste Modem François Bayrou, allié de poids du président Emmanuel Macron, a été relaxé lundi « au bénéfice du doute » par la justice française dans une affaire d’assistants parlementaires européens.

Le triple candidat à la présidentielle, aujourd’hui âgé de 72 ans, M. Bayrou avait été amené à quitter son poste de ministre de la Justice en 2017 et cette affaire pesait depuis sur un possible retour au gouvernement.

À lire aussi Comment le MoDem de Bayrou fait pression pour garder ses ministres

Actuellement Haut-commissaire au Plan, il était soupçonné d’avoir été le « décideur principal » d’un « système frauduleux » ayant consisté, entre 2005 et 2017, à utiliser des fonds européens pour rémunérer des assistants parlementaires qui travaillaient en réalité pour les organisations centristes en France.

En cause : 11 contrats litigieux, pour un préjudice total de 293.000 euros selon le Parlement européen, partie civile. .

À la barre, M. Bayrou avait dénoncé une « intoxication » judiciaire, réfutant longuement l’existence d’un quelconque « système » au bénéfice de son parti.

Le jugement intervient alors que des nominations gouvernementales pourraient être annoncées « lundi ou mardi », selon un conseiller de l’exécutif, qui a cependant qualifié de « rumeurs » l’hypothèse, entre autres, que le chef du MoDem en fasse partie.

Cette affaire a complètement contrarié les plans du président du MoDem, dont l’offre d’alliance a contribué à l’élection d...


Lire la suite sur ParisMatch