Publicité

Assemblée nationale : le spectacle est dans la salle

L'Assemblée nationale pendant le discours de politique générale du Premier ministre Gabriel Attal, le 30 janvier 2024.  - Credit:Ait Adjedjou Karim / Ait Adjedjou Karim/ABACA
L'Assemblée nationale pendant le discours de politique générale du Premier ministre Gabriel Attal, le 30 janvier 2024. - Credit:Ait Adjedjou Karim / Ait Adjedjou Karim/ABACA

Un sacré bruit de fond a accompagné tout le discours de politique générale de Gabriel Attal mardi après-midi. Il faut rendre un hommage appuyé aux ingénieurs du son de l'Assemblée nationale, qui ont réussi la prouesse de rendre le discours du Premier ministre à peu près audible aux téléspectateurs… Car dans le monde réel, l'allocution s'est tenue au milieu d'un vacarme assourdissant.

Cette clameur permanente, qui rend tout discours prononcé dans l'hémicycle à peu près incompréhensible, est devenue tellement habituelle que plus personne ne s'en étonne. Car l'Assemblée nationale, c'est un théâtre. C'est même le seul théâtre de Paris où la pièce est prise en otage par les spectateurs dans les gradins, pendant que les acteurs tentent poussivement d'ânonner leur texte.

À LIRE AUSSI Discours de politique générale de Gabriel Attal : la parfaite hypocrisie des oppositions

Ce côté vaudeville est d'ailleurs totalement assumé par l'institution, qui rédige ses comptes rendus de séance à la façon d'une pièce de théâtre, avec des dialogues et des didascalies ; c'est parfois très drôle. On ne peut que vous recommander de consulter, sur X, le compte Out of Context AN, qui répertorie les meilleures répliques chaque jour, il y a vraiment des perles.

Affaiblir politiquement l'adversaire

Si les députés n'ont clairement pas le talent des sociétaires de la Comédie-Française, ils ont le sens de la mise en scène de leurs désaccords. « Cette théâtralisation du pouvoir permet aux opposi [...] Lire la suite