Publicité

Assemblée nationale : le budget de la Sécu en passe d’être définitivement adopté

Le groupe parlementaire de La France insoumise a déposé une nouvelle motion de censure à l'Assemblée nationale. (Photo d'illustration).  - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Le groupe parlementaire de La France insoumise a déposé une nouvelle motion de censure à l'Assemblée nationale. (Photo d'illustration). - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le budget de la Sécurité sociale devrait être définitivement adopté lundi via le rejet d'une ultime motion de censure à l'Assemblée nationale. La fin d'un parcours jalonné de recours au 49.3 par le gouvernement, pour échapper aux tirs croisés des oppositions. C'est devant un hémicycle quasiment désert qu'Élisabeth Borne a déclenché une dernière fois vendredi l'outil constitutionnel décrié pour faire passer ce texte sans vote – sa 20e utilisation en tout depuis qu'elle dirige le gouvernement.

« C'est un budget de 640 milliards d'euros pour notre modèle social, ce sont des moyens en hausse pour notre santé, pour l'autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap », a plaidé la Première ministre, dans un discours éclair de moins de deux minutes. Sans surprise, LFI a aussitôt répliqué en annonçant le dépôt d'une motion de censure, cosignée par la quasi-totalité des députés des groupes de gauche, faisant fi pour l'occasion de leurs divisions. Elle doit être examinée lundi à partir de 10 h 30 au Palais-Bourbon.

« Les représentants de la nation ont été systématiquement empêchés de débattre », déplorent les signataires. Ils dénoncent un usage « d'autant plus révoltant » du 49.3 qu'il acte un « passage en force sur un texte qui, au fond, détricote la Sécurité sociale et brutalise notre hôpital public et ses soignants ». Comme les précédentes, cette motion devrait être repoussée, même si toutes les oppositions désapprouvent ce projet de loi de f [...] Lire la suite