Assassinat de Samuel Paty, l’hommage de la nation

Sarah Lévy
·1 min de lecture

Cinq jours après l’attentat qui a coûté la vie au professeur d’histoire-géographie, Emmanuel Macron a prononcé un discours centré sur la vie de l’enseignant lors d’un hommage émouvant à la Sorbonne.

C’est dans la cour d’honneur de la Sorbonne, aux pieds des statues de Victor Hugo et Louis Pasteur que s’est tenu ce soir, mercredi 21 octobre, l’hommage à Samuel Paty, l’enseignant décapité après avoir montré des caricatures de Mahomet réalisées par Charlie Hebdo. Une cérémonie sobre et élégante à laquelle étaient conviés près de quatre cents invités dont une centaine d’élèves de la région Île-de-France. Plutôt que les Invalides, lieu traditionnel des hommages nationaux, Emmanuel Macron a préféré l’université parisienne, symbole de l’esprit des Lumières et de l’enseignement. En 2015, François Hollande avait fait de ce lieu symbolique, bâti au XIIIème siècle, celui de l’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre parmi lesquelles figuraient beaucoup de jeunes, d’étudiants et d’enseignants.

« Samuel Paty reçoit la Légion d’honneur à titre posthume »

Un peu après 19h, le chef de l’État s’est entretenu, dans la plus grande intimité, avec la famille de Samuel Paty. Il a remis la Légion d’honneur à titre posthume au professeur d’histoire-géographie. À cette distinction, la plus haute décoration honorifique française, vient s’ajouter le titre de commandeur des palmes académiques accordé à l’enseignant de 47 ans, pour ses services éminents rendus à l’éducation au long de sa carrière. 

« Les enfants doivent savoir ce qu’est une démocratie libre »

À 19h32, le cercueil du professeur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi