« As Tears Go By », « Decision to Leave », « En roue libre » : les critiques des films en salles cette semaine

© Bac Films / Julien Panie

As Tears Go By ***

De Wong Kar-Wai, avec Maggie Cheung, Andy Lau. 1h42. 

Wah, petit gangster de Hongkong, peine à contenir la fougue de son acolyte, une tête brulée qui cumule les ennuis. Son quotidien fait d’embrouilles et d’argent facile est bouleversé quand débarque une cousine qu’il ne connaît pas. Présenté au Festival de Cannes en 1989, ce premier long métrage du maître hongkongais, remake de Mean Streets de Martin Scorsese, sort pour la première fois en France. Les critiques de l’époque l’auraient jugé trop violent. Il l’est, comme tout film de gangsters qui se respecte, mais il se révèle aussi profondément romantique. Entre coups de sang et élans du cœur, âpreté et sensualité, Wong Kar-Wai déploie une mise en scène pleine d’audace qui envoûte par ses cadrages, ses ralentis, son atmosphère nocturne. Les premiers pas déjà assurés d’un grand styliste. Bap.T 

Decision to Leave ***

De Park Chan-wook, avec Tang Wei et Park Hae-il. 2h18. 

Hae-joon, inspecteur de police, est envoyé au pied d’une montagne où gît le corps d’un alpiniste chevronné qui a chuté du sommet. S’agit-il d’un accident ou d’un meurtre ? Les soupçons se portent sur Seo-rae, l’épouse de la victime, qui n’a pas l’air ébranlée par la disparition de son mari. Durant l’interrogatoire, l’enquêteur s’éprend de la mystérieuse jeune femme. Totalement déstabilisé par cette attirance, il développe une obsession en continuant de mener son enquête. Park Chan-wook réussit encore à surprendre avec une histoire d’amour co...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles