Publicité

Les artistes soutiennent UNITED24, un fonds pour la reconstruction de l'Ukraine

Le 8 février dernier, le President Zelensky recevait le cinéaste français Michel Hazavanicius, l'un des ambassadeurs du projet UNITED 24, une collecte de fonds lancé pour la reconstruction de l'Ukraine.

D'Elton John à Andriy Chevtchenko, de nombreuses personnalités du monde du spectacle, du cinéma et du sport se sont joints à cette initiative en faisant des dons et en soutenant l'action de UNITED24.

Pour le jour anniversaire de l'invasion de l'Ukraine, nous avons invité le réalisateur sur notre plateau.

"Cette plateforme, UNITED 24, est une plateforme de récolte de fonds, donc vous pouvez donner des dons. C'est très simple, vous tapez UNITED 24, et vous allez tomber dessus. On peut donner des dons dans trois catégories soit pour une aide financière militaire, soit médicale, soit pour la reconstruction."

La collecte organisée sous l'égide du réalisateur va servir directement à reconstruire un immeuble à Irpin, dans la banlieue de Kyiv, entièrement détruit par les forces russes. A l'issue du processus de collecte et de reconstruction, les résidents de 130 appartements pourront retourner chez eux.

Et lors de son récent voyage sur place, dans un pays un guerre, il a été frappé par l'attitude des ukrainiens, du simple citoyen au président.

"J'ai rencontré un président qui est à la fois très accessible, comme tous les ukrainiens que j'ai rencontré, qui n'a pas oublié le sens de l'humour, qui pas oublié d'être drôle, qui continue à avoir une vie. Enfin, j'ai trouvé dans cette ville et dans ce pays, ce que j'en ai vu en tout cas, et chez ce président, une pulsion de vie énorme, énorme. On n'est pas, comment dire, avec des passions tristes, mais avec des gens qui sont dans la vie et qui se battent pour cette vie là. C'est admirable".

Le réalisateur français conclut en rappelant que ce qu'il arrive depuis le 24 février 2022 est "une invasion barbare. On sait qu'on est dans un conflit qui est complètement absurde et asymétrique. Voilà donc ce que j'ai envie de retenir aujourd'hui après un an, c'est la résilience de ce peuple qui est, encore une fois, admirable."