Publicité

Nos articles à (re) lire sur l’état de la Russie, Vladimir Poutine et la répression contre ses opposants

Au pouvoir depuis plus de vingt ans, comme président de la Fédération de Russie ou chef de gouvernement – de 2008 à 2012, la Constitution lui interdisant alors de briguer un troisième mandat –, Vladimir Poutine a considérablement transformé la société russe. Courrier international lui a consacré de nombreuses unes pour comprendre et décrypter à la fois sa personnalité et la mécanique de l’exercice de son pouvoir, dont la dernière, cette semaine (“La Russie selon Poutine”).

Voici une sélection d’articles à retrouver sur notre site. Et tous les liens vers les textes publiés cette semaine dans le cadre de notre série sur la présidentielle russe qui a lieu du 15 au 17 mars.

Présidentielle russe 2024 : un scrutin à sens unique

Toute cette semaine, nous avons traduit une série d’articles repérés dans la presse étrangère, dans la presse russe à Moscou mais aussi la presse russe en exil.

Comment appeler ce que Poutine qualifie d’“élection” ?

Le 17 mars, les Russes se rendront aux urnes pour élire leur président. Correspondante du quotidien suédois “Dagens Nyheter” à Moscou pendant seize ans, Anna-Lena Laurén l’a quitté en avril 2023. Elle revient, sous la forme d’une chronique, sur les tenants et aboutissants d’une telle “farce” dans la Russie de Vladimir Poutine.

“Les esprits sont empoisonnés” : chronique d’une radicalisation de la société russe

La couverture de l’hebdomadaire du 14 mars 2024..
La couverture de l’hebdomadaire du 14 mars 2024..

À l’aube d’une troisième année de guerre menée contre l’Ukraine, le quotidien des citoyens se trouve plus que jamais refaçonné par le président russe. Mais, discrètement, des fissures lézardent l’apparente unité de la société civile, relève ce journal britannique. À noter : cet article est issu du dossier paru dans l’hebdomadaire publié le 14 mars : “La Russie selon Poutine”.

Ludmila Oulitskaïa : “Cette guerre a entraîné la Russie dans une chute abyssale”

Désormais classé comme “traître à la nation” pour son opposition à la guerre en Ukraine, la célèbre autrice russe Ludmila Oulitskaïa vit depuis deux ans en exil à Berlin. Le quotidien “Jutarnji list” à Zagreb s’est entretenu avec elle à l’occasion du deuxième anniversaire de l’invasion.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :