Publicité

Arthur réclame à Nespresso près de 300 millions d’euros pour dommages et intérêts

Arthur, ici au mois d’octobre 2016, à Névez, dans le Finistère.
FRED TANNEAU / AFP Arthur, ici au mois d’octobre 2016, à Névez, dans le Finistère.

PEOPLE - What else ? Ce mardi 16 janvier, l’avocat d’Arthur a indiqué à l’AFO que l’animateur télé et un groupe d’investisseurs réclament 280 millions de francs suisses (soit près de 298 millions d’euros) de dommages et intérêts au géant des dosettes de café Nespresso dans la faillite d’Ethical Coffee Company (ECC).

Le présentateur et homme d’affaires Jacques Essebag, connu sous le pseudonyme d’Arthur, est « le fer de lance » d’une procédure lancée contre Nespresso, une filiale de Nestlé, a indiqué Me François Besse à l’AFP, confirmant une information du quotidien suisse 24 heures.

La procédure regroupe onze créanciers d’ECC, une entreprise fondée en 2008 par un ancien cadre de Nespresso avec pour objectif de commercialiser des capsules biodégradables, moins chères et compatibles avec les machines à café de son ancien employeur. Mais épuisée par la multiplication des procédures en justice dans ce qui avait été surnommé « la guerre des dosettes », ECC avait dû cesser son activité en 2017 avant que sa faillite ne soit prononcée en 2018.

En 2011, ECC avait lancé ses dosettes en Suisse au sein d’une chaîne de produits électroniques et électroménagers, mais elles n’avaient été commercialisées que « quelques jours », a rappelé le quotidien 24 heures, Nespresso saisissant rapidement la justice pour protéger sa marque.

L’investissement d’Arthur évalué à 8 millions d’euros

Les avocats d’ECC avaient obtenu trois ans après la levée de l’interdiction de commercialiser ses dosettes. « Mais pendant ce temps-là, les autres concurrents se sont engouffrés sur le marché », a retracé Me François Besse lors d’un entretien avec l’AFP, condamnant l’activité d’ECC.

Les différends en justice se sont prolongés plusieurs années, ce qui explique que la plainte des créanciers d’ECC ne soit déposée que maintenant. « Il a fallu faire évaluer le préjudice », à la suite d’une décision de justice concernant la marque en 2021, a précisé l’avocat.

Il n’a pas indiqué à combien se montait l’investissement réalisé par l’animateur de radio et de télévision, le quotidien 24 heures évoquant pour sa part un montant de 8 millions d’euros déboursé entre 2009 et 2010 pour faire grimper sa participation dans ECC à 5 %.

En 2022, Nespresso a réalisé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards. Nestlé se taille la part du lion sur le marché des capsules, notamment après avoir scellé en 2018 un partenariat avec l’américain Starbucks pour commercialiser des capsules sous sa marque en supermarchés.

À voir également sur Le HuffPost :

Camille Cottin fait concurrence à Clooney et Dujardin dans la nouvelle pub Nespresso

Ce geste simple que des chercheurs ont trouvé pour rendre votre café encore meilleur