Publicité

Arthur en guerre contre NRJ12 : rebondissement dans l'affaire, les 7 millions d'euros en jeu s'envolent

Retournement de situation pour Arthur ! Il y a quelques jours, l'animateur et producteur a décidé d'abandonner le procès qu'il avait intenté à NRJ12. Il renonce ainsi au 7,2 millions d'euros qu'il réclamait.

En 2019, Arthur décidait d'enrichir ses investissements, et plus particulièrement autour de la télé-réalité. Pour cela, il rachetait par le biais de sa société Satisfaction ! l'entreprise La Grosse Équipe. Une boîte appartenant au départ à Jérémy Michalak, Thibaut Vales et Alexandre Dos Santos (Zuméo), les trois créateurs, et qui produisait entre autres Les Anges de la télé-réalité. Mais quelques années plus tard, rien n'allait plus. En effet, Arthur décidait d'attaquer en justice la chaîne NRJ12, qui diffusait Les Anges, et lui réclamait la grosse somme de 7,2 millions d'euros.

Une "rupture brutale"

Le mari de Mareva Galanter estimait qu'il y avait eu "rupture brutale des relations commerciales", et s'était alors saisi du tribunal de commerce de Paris pour aller au bout de l'affaire. La raison derrière cette "rupture" était que NRJ12 avait cessé de diffuser Les Anges de la télé-réalité, sans préavis, en 2021. Cela faisait suite aux différents témoignages d'ex-candidats mettant en lumière les dérives lors des tournages. Ils faisaient entre autres référence à des cas de harcèlement, d'abus d'alcool et de drogues ou encore de bagarres en off. La chaîne a alors stoppé sa collaboration avec La Grosse Équipe.

Mais, d'après les informations de L'Informé parues jeudi 25 janvier, Arthur s'est finalement replié. Pour cause, le groupe NRJ lui demandait de la transparence...

Lire la suite


À lire aussi

Christian Clavier en guerre contre le fisc ! La vente de sa villa en Corse pour 8,5 millions d'euros au coeur de l'affaire
Héritage de Pierre Cardin : la guerre éclate au sein de la famille, des millions d'euros en jeu, un neveu accusé des pires maux
Arthur réclame près de 300 millions d'euros à Nespresso ! What else ?